Accueil > Salles > Paris > MK2 Quai-de-Seine
14 quai de la Seine, 75019 Paris - Paris
Cinéma

MK2 Quai-de-Seine

film1
M'abonner à cette salle
Chaque semaine, recevez la programmation de ce cinéma par e-mail :

Films projetés


  • Marvin ou la belle éducation

    1h55min

    (Drame) de

    Anne Fontaine

    Martin Clément, né Marvin Bijou, a fui. Il a fui son petit village des Vosges. Il a fui sa famille, la tyrannie de son père, la résignation de sa mère. Il a fui l'intolérance et le rejet, les brimades auxquelles l'exposait tout ce qui faisait de lui un garçon «différent». Envers et contre tout, il s'est quand même trouvé des alliés. D'abord, Madeleine Clément, la principale du collège qui lui a fait découvrir le théâtre, et dont il empruntera le nom pour symbole de son salut. Et puis Abel Pinto, le modèle bienveillant qui l'encouragera à raconter sur scène toute son histoire.Marvin devenu Martin va prendre tous les risques pour créer ce spectacle qui, au-delà du succès, achèvera de le transformer.
  • Thelma

    1h56min

    (Fantastique) de

    Joachim Trier

    Thelma quitte sa famille et sa campagne pour poursuivre ses études dans un campus universitaire à Oslo. Elle va connaître des sensations nouvelles et devra affronter sa propre timidité, ses différences, ses premiers émois amoureux… et la découverte d’étranges pouvoirs.
  • M.

    1h38min

    (Drame) de

    Sara Forestier

    Mo est beau, charismatique, et a le goût de l'adrénaline. Il fait des courses clandestines. Lorsqu'il rencontre Lila, jeune fille bègue et timide, c'est le coup de foudre. Il va immédiatement la prendre sous son aile. Mais Lila est loin d'imaginer que Mo porte un secret : il ne sait pas lire.
  • Au revoir là-haut

    1h57min

    (Comédie dramatique) de

    Albert Dupontel

    Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..
  • Jalouse

    1h42min

    (Comédie) de

    David Foenkinos

    Nathalie Pêcheux, professeure de lettres divorcée, passe quasiment du jour au lendemain de mère attentionnée à jalouse maladive. Si sa première cible est sa ravissante fille de 18 ans, Mathilde, danseuse classique, son champ d'action s'étend bientôt à ses amis, ses collègues, voire son voisinage... Entre comédie grinçante et suspense psychologique, la bascule inattendue d’une femme.
  • Maryline

    1h47min

    (Drame) de

    Guillaume Gallienne

    Maryline a grandi dans un petit village. Ses parents ne recevaient jamais personne et vivaient les volets clos. A 20 ans, elle «monte à Paris» pour devenir comédienne. Mais, elle n'a pas les mots pour se défendre. Elle est confrontée à tout ce que ce métier et le monde peuvent avoir d'humiliant mais aussi de bienveillant...
  • Good Vibrations

    1h9min

    (Documentaire) de

    Lydia Erbibou

    Le film « Goods vibrations » est une expérience humaine. L’occasion de faire se rencontrer deux mondes (celui des sourds et les non-sourds), pour qu’un réel partage ait lieu. Comment ressentir et faire de la musique lorsqu’on est sourd ou malentendant ? Voilà une question qui éveille la curiosité et qui soulève une autre question : comment entend-on la musique quand on est sourd ou malentendant ? Si les sourds et malentendants ne sont pas aussi sensibles que les entendants à la mélodie, voire ne l’entendent pas du tout, alors qu’entendent-ils ? Que perçoivent-ils de la musique ? Quel est leur rapport aux sons et aux vibrations ? Que ressentent-ils ?
  • Braguino

    0h50min

    (Documentaire) de

    Clément Cogitore

    Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées deux familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Ienissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche. Entre la crainte de l'autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l'immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d'un conflit ancestral...
  • Zombillénium

    1h18min

    (Film d'animation) de

    Arthur de Pins

    Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité... Jusqu'à l'arrivée d'Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir... Et si il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ?
  • Ernest et Célestine en hiver

    0h44min

    (Film d'animation) de

    Jean-Christophe Roger

    programme 4 films d’animation : « Bibi » ; « Le Bouton d’accordéon » ; « Le Bal des souris » ; « Blizzard » de Julien Chheng et Jean-Christophe Roger (2016, Fr.). Sortie le 21 nov.Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, a recueilli Célestine, petite souris espiègle et orpheline. Ces deux personnages ont d’abord été les héros des albums de Gabrielle Vincent (éd. Casterman) avant d’être adaptés au cinéma en 2012 par Benjamin Renner, Stéphane Aubier et Vincent Patar. Forts de ce succès, Ernest et Célestine ont fait l’objet d’une série dont on découvre ici 4 épisodes et un nouveau personnage mystérieux : une souris verte. On retrouve le charme de l’œuvre originale, qui bouscule l’ordre établi avec une tendre insolence.MAJESTIC BASTILLE (11E)
  • Myrtille et la Lettre au Père Noël

    0h42min

    (Film d'animation) de

    Juliette Jourdan

    Programme de 3 films d’animation : « Le Renard et la Souris » de C. Chaix, H. Jean, J. Jourdan, M. Pillier et K. Roger ; « Crispy » de D. Riduze et « Myrtille et M. Sansommeil » d’E. Jansons (2014-2017, Fr./Lett.)La naissance d’un petit frère vient chambouler la vie de Myrtille qui bénéficiait jusqu’à présent de toute l’attention de ses parents. Délaissée au profit de cet “intrus”, elle doit passer ses journées avec sa grand-mère. Grâce à l’aide d’un ami imaginaire, elle écrit une surprenante lettre au père Noël… Ce film aborde avec finesse et fraîcheur la question de l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur dans la famille.

Cinémas à proximité


Tarif Séance


Normal
3.00

majoration 3D
Normal
11.20

Carte UGC ilimité/ mois
19.80

- 14 ans
4.50

Mk2 5 places
34.50

séance du matin
6.50

Du 28 mars au 8 avril 2011, tous les lundis, mardis, jeudis toute la journée et le vendredi jusqu'à 18 h, tarif unique
4.90

- 18 ans, tljrs
6.00

seniors / étudiants / apprentis
7.90

s'y rendre



Metro : ligne 2
Stalingrad
Metro : ligne 2
Jaurès
Metro : ligne 5
Stalingrad
Metro : ligne 5
Jaurès
Metro : ligne 7
Stalingrad
Metro : ligne 7 bis
Jaurès

Accès rapide aux films



  • Marvin ou la belle éducation
  • Thelma
  • M.
  • Au revoir là-haut
  • Jalouse
  • Maryline
  • Good Vibrations
  • Braguino
  • Zombillénium
  • Ernest et Célestine en hiver
  • Myrtille et la Lettre au Père Noël