Les sorties de la semaine


24 au 31 mars 2004

Accès rapide aux films



  • Du Mali au Mississippi
  • Rock academy
  • Osama
  • Immortel (ad vitam)

Du Mali au Mississippi

2004| 1h17min (Documentaire)

de:

sortie le: 24 mars 2004

Un voyage depuis les rives du fleuve Niger, au Mali, jusqu'aux champs de coton et arrière-salles bricolées du delta du Mississippi qui retrace les origines du blues. Martin Scorsese livre ici un cocktail lyrique de performances originales et d'images d'archives rarissimes.

Réalisateur : Martin Scorsese

Rock academy

2004| 1h50min (Comédie)

de:

sortie le: 24 mars 2004

Dewey Finn joue de la guitare et voue une passion sans limite au rock. Mais son groupe qui n'apprécie plus ses ''talents'' musicaux, finit par le virer. Fauché, Dewey adopte l'identité de son colocataire, Ned, pour se faire engager comme professeur intérimaire dans une école privée. En plus de l'hostilité de la directrice, il doit faire face à des élèves dubitatifs. Découvrant parmi eux plusieurs musiciens en herbe aux dons prometteurs, Dewey transforme secrètement sa classe en orchestre et la convertit aux joies du rock.

Osama

2004| 1h19min (Drame)

de:

sortie le: 24 mars 2004

Afghanistan, alors que le régime des talibans réprime la gente féminine, une jeune fille de 12 ans vit avec sa mère et sa grand-mère. Mais pour survivre, elle se travestit en garçon avec l'aide de sa mère qui la re-nomme Osama. C'est donc le tragique destin d'une petite fille aux prises avec l'injustice et le fanatisme religieux qui est ici relaté.

Caméra d'Or, mention spéciale au Festival de Cannes 2003 - Prix du 1er rôle au Festival du film de Londres - Meilleur film étanger aux Golden Globes.

Immortel (ad vitam)

2004| 1h45min (Fantastique)

de:

sortie le: 24 mars 2004

New York, 2095, en pleine campagne électorale. Sur cette terre peuplée de mutants, d'extraterrestres et d'humains réels ou synthétiques, trois noms : Horus, Nikopol et Jill... Trois êtres aux destins convergents dans un monde où tout est truqué : les voix, les corps, les souvenirs. Tout sauf l'amour, qui surgit comme une délivrance.