Alan Arkin

Braquage à l'ancienne (2017)

Photo dernier film Alan Arkin
Photo dernier film Alan Arkin

Biographie

Né à New York le 26 mars 1934, Alan Arkin suit des études d'Art dramatique au College de Bennington, puis entre comme chanteur/guitariste dans le groupe folklorique The Tarriers. En 1960, il rejoint la Second City de Chicago, célèbre troupe d'improvisateurs où il côtoie notamment Mike Nichols, Elaine May et Barbara Harris.

Après avoir remporté en 1963 le Tony dans la comédie de Carl Reiner Enter Laughing, Arkin obtient un des rôles principaux de Luv comédie de Murray Schisgal mise en scène par Mike Nichols.

En 1966, ses débuts à l'écran dans la comédie pacifiste de Norman Jewison Les Russes arrivent... Les Russes arrivent lui valent le Golden Globe et une citation à l'Oscar dans un inoubliable personnage de sous-marinier soviétique gaffeur, échoué sur les côtes américaines.

Après un rôle à transformation aux côtés de Audrey Hepburn dans le thriller de Terence Young Seule dans la nuit, Arkin livre sa première grande composition dramatique dans l'adaptation du Coeur est un chasseur solitaire de Carson McCullers, qui lui vaut sa deuxième nomination à l'Oscar.

En 1970, il partage avec Orson Welles, Anthony perkins et Jon Voight la tête d'affiche de Catch 22 que suivront des films aussi divers que Les anges gardiens, Ne tirez pas sur le dentiste, Joshua then and now et Improper Channels - pour lesquelles il recevra le Genie - Hollywood cowboy, Havana, Edward aux mains d'argent, Jakob le menteur, entre autres titres..

Alan Arkin a signé de nombreuses mises en scène, dont Eh ? qui révéla Dustin Hoffman, la comédie d'humour noir de Jules Pfeiffer Little murders (qu'il adapta ensuite au cinéma avec Elliott Gould et Donald Sutherland), The white house murder case, pour lequel il obtint l'Obie de la meilleure mise en scène, The sunshine boys de Neil Simon, Joan of Lorraine de Maxwell Anderson à l'Hartman Theatre, The Sorrows of Stephen au Burt Reynolds Theatre avec son fils Adam en tête d'affiche et Room service, un des spectacles off-Broadway les plus courus de la saison 86.

Il a monté et interprété en 1998 la pièce à succès Power plays, co-dirigée avec Elaine May puis composé la musique des spectacles Man out loud, Girl quiet et The spanish armada. Il a également enregistré des disques pour enfants. Outre Petits meurtres sans importance, Alan Arkin a interprété et réalisé la comédie burlesque Schmok ! et les courts métrages T.G.I.F (qui inaugurèrent le festival de New York 1967) et People Soup (cité à l'Oscar 1967 du meilleur court-métrage).

Il a réalisé pour la télévision l'adaptation de la pièce "Twigs" avec Carol Burnett et The Visitor, interprété par Jeff Daniels. Il a tenu la vedette de téléfilms comme Les rescapés de Sobibor, Cooperstown et The Pentagon papers, La mort au bout du canon, Le transfuge, Un sale boulot, Le quatrième roi mage, etc....

Outre un rôle vedette dans la prestigieuse série policière de Sydnet Lumet 100 Centre Street, il a tourné dans des séries comme Un, Rue Sésame ou encore Will and Grace.

En 2006, il est dans le thriller de Richard Loncraine, Firewall. En 2008, il donne la réplique à Jake Gylenhaal dans Détention secrète et à Steve Carell dans la comédie Max la Menace. On le retrouve dans Sunshine Cleaning de Christine Jeffs aux côtés d'Amy Adams et Emily Blunt.

Il est l'auteur de 6 livres dont Tony's hard work day, The lemming condition (qui appartient désormais au fond de la bibliothèque de la Maison Blanche), le récit autobiographique Halfw. Il a également publié diverses nouvelles de science-fiction dans la revue Galaxy.
Lire la suite
Alan Arkin

A dernièrement tourné avec