Anton Walbrook

Colonel Blimp, version restaurée (2012)

Photo dernier film Anton Walbrook
Photo dernier film Anton Walbrook

Biographie

Né en Autriche à la fin du XIXème siècle, Anton Wohlbrück (né Adolf) démarre sa carrière d'acteur autour de 1915. Mais il lui faudra attendre près de 15 ans pour trouver un petit rôle plus consistant dans Trapèze (1931). Ce n'est qu'en 1935, en incarnant Michel Strogoff (Richard Eichberg et Jacques de Baroncelli) qu'il devient un acteur connu du grand public.

Malheureusement pour lui à cette époque, le régime nazi bat son plein. Wohlbrück, alors juif et homosexuel, se réfugie en Angleterre pour continuer sa carrière. Il incarne le Prince Albert  (La Reine Victoria d'Herbert Wilcox, 1937) et, surtout, rencontre le cinéaste Michael Powell dès 1941. Le réalisateur donne à l'acteur l'occasion de briller dans plusieurs films devenus célèbres et unaniment appréciés des cinéphiles : 49ème parallèle, Colonel Blimp (1943) ou encore Les Chaussons Rouges (1948). Max Ophuls l'engage pour être le narrateur de son film La ronde (1950) : l'acteur s'oriente un peu plus vers une carrière internationale. Otto Preminger (Sainte Jeanne, 1957) ou Julien Duvivier (L'Affaire Maurizius en 1953)  dirigent l'acteur exilé avec beaucoup de talent.

Son dernier film notable, réalisé par José Ferrer en 1958, sera L'affaire Dreyfus, inspiré du triste fait divers. Par la suite, Anton Wohlbrück se retire des écrans pour évoluer sur les planches de théâtre un peu partout en Europe. L'acteur décède d'une crise cardiaque en 1967.
Lire la suite
Anton Walbrook

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec