Avi Mograbi

Entre les frontières (2017)

Photo dernier film Avi Mograbi
Photo dernier film Avi Mograbi

Biographie

Avi Mograbi est né en 1956 et il a étudié à l'Ecole de Ramat Hasharon, puis la philosohie à l'Université de Tel Avid.

Il lui arrive d'interprèter son propre rôle... voir même celui de son producteur, ou de sa femme! Ces zones d'ombres introduisent l'ambiguïté de son personnage, une dualité entre vérité et mensonge, documentaire et fiction. A l'aide d'un humour féroce et lucide, son dispositif cinématographique devient l'outil d'une interrogation sur la construction du mensonge et de la fiction.

Dans son documentaire, Happy Bithday Mr. Mograbi en 1999, Avi Mograbi est engagé par un producteur télé pour réaliser un film sur les célébrations du cinquantième anniversaire d'Israël. Simultanément, un producteur palestinien lui commande un film sur un autre anniversaire, la Nakba ("catastrophe"). Ne reculant devant rien, Mograbi accepte les deux mandats et tente de les concilier en un seul et même film! Il profite de son propre anniversaire pour mêler la fiction au documentaire. Un film moqueur enchevêtrant trois histoires qui cherchent, chacune, à s'imposer.

Guerre de libération contre catastrophe nationale. Positions inconciliables. Le 14 mai 1998, jour de l'Indépendance d'Israël, s'agitent les drapeaux et retentit le son des cornes de bélier. Les fêtards dansent dans les rues bondées tandis que les feux d'artifice bariolent le ciel de Jérusalem. Dans les territoires occupés, les Palestiniens souffrent et protestent. Le cinéaste, lui, reste à la maison. Seul...

Puis dans August, a moment before the eruption, en 2002, il filme le réel qui est devenu infilmable. Prolongeant la veine qui caractérisait ses 2 opus précédents, le cinéaste imagine de filmer son pays en août, mois qui à ses yeux caractérise tout ce qui est détestable en Israël. Quelque part entre journal intime et chronique sociale, le film est tout à la fois une blague juive, un vrai film politique, fort et dérangeant.

Il revient en 2005 avec un film, Pour un seul de mes yeux. Encore une fois, il croit en la force du dialogue avec les Palestiniens assiégés et avec l'armée israélienne omniprésente. En 2009, il signe Z32, Une tragédie musicale documentaire qui a pour héros un ex-soldat israélien.
Lire la suite
Avi Mograbi

Vidéos


Photos