Bruno Cremer

Là-haut (un roi au-dessus des nuages) (2004)

Photo dernier film Bruno Cremer
Photo dernier film Bruno Cremer

Biographie

Né à Saint-Mandé, Bruno Cremer nourrrit son goût de la comédie dès l'adolescence et c'est logiquement qu'il file à Paris une fois ses études secondaires terminées pour 10 ans d'enseignement au Conservatoire où il côtoie quelques prestigieux camarades de promotion (Jean-paul Belmondo, Jean Rochefort, Jean-pierre Marielle, etc.).

Travailleur acharné et perfectionniste dans l'âme, il entame d'abord sa carrière au théâtre en 1953 et y consacre pleinement dis années de sa vie, jouant Wilde (Un mari idéal) et Shakespeare (Periclès). Ses prestations puissantes impressionnent jusqu'à Jean Anouilh qui lui confient le rôle principal de ses pièces Pauvre Bitos ou le dîner de têtes (1956) et Becket ou l'honneur de Dieu (1959).

C'est à cette même période que l'immense stature de l'acteur attire l'attention des ciénastes comme Yves Allegret (Quand la femme s'en mêle). La consécration intervient pourtant quelques années plus tard, en 1965 avec son rôle d'Adjudant Willsdorf, mercenaire cynique et violent de La 317e Section réalisée par Pierre Schoendoerffer.

Ce rôle auquel il reste profondément attaché le lance sur les rails de la popularité et lui permet d'enchaîner les tournages avec plus ou moins de réussite (et pas toujours à la hauteur de son talent). S'il tourne avec de prestigieux auteurs comme Visconti (L'Etranger en 1967), Costa-Gavras (Un homme de trop en 1968), Patrice Chéreau (La Chair de l'Orchidée en 1975) ou Claude Sautet (Une histoire simple en 1978), il se retrouve parfois à l'affiche de productions beaucoup moins honorables.

Acteur robuste à la voix intense et au jeu empreint d'une rare subtilité, il a été un des pygmalions d'Yves Boisset (Cran d'arrêt, Espion, lève-toi) et, surtout de Jean-claude Brisseau qui lui offre un de ses plus beaux rôles en 1989 dans Noce Blanche, où il incarne un professeur de philosophie irrésistiblement attiré par une nymphette.

Egalement connu pour son incarnation savoureuse du commissaire Maigret quinze années durant à la télévision, il est victime en 2006 d'un sévère cancer à la gorge. Sa voix est irrémediablement endommagée et il décide de se retirer de la scène après une ultime prestation en Maigret. Le 7 août 2010, il meurt, des suites de cette maladie, à l'âge de 80 ans.
Lire la suite
Bruno Cremer

Filmographie


Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec