Clémentine Célarié

Amour et turbulences (2013)

Photo dernier film Clémentine Célarié
Photo dernier film Clémentine Célarié

Biographie

Née Myriem Célarié, à Dakar (Sénégal), elle est fille de journaliste et poursuit des études tranquilles à Paris. Ce n'est qu'une fois son baccalauréat en poche qu'elle sépanouit et devient la Clémentine légère, enjouée et engagée que l'on connaît. Elle étudie son futur métier d'actrice aux Etats-Unis, puis fait un bref passage en France (le temps d'être recalée au Conservatoire National) avant de filer à Saragosse, histoire de faire ses premiers pas en tant que chanteuse.

Baroudeuse et avide de découvertes, elle revient en France et continue à jouer de sa voix, à la radio cette fois sur Radio 7 puis sur France Inter où elle co-anime des émissions en comagnie de François Jouffa. Mais le virus de la comédie ne l'a pas lâché pour autant ; parallèlement à cela, elle joue au "Splendid", et fait ses premiers pas au cinéma en 1983, dans le film de Claude Sautet Garçon !.

Son allure bravache et son charme piquant lui permettent d'enchaîner les seconds rôles de choix dans des comédies comme La Gitane (1986) ou Les Nanas (1985) mais aussi dans des films de jeune réalisateur où elle assume des partitions plus sombres. Elle est une épouse frustrée dans 37,2° le matin (1986) (rôle pour lequel elle est nominée aux César) et participe aux Nuits Fauves dernier film de Cyril Collard en 1992.

Clémentine donne, sans retenue, chante de la bossa-nova sur un album, s'engage pour la lutte contre le SIDA après la mort de son ami Cyril Collard, mais s'éparpille peut-être un peu trop dans ce début des années 90 qui la voit se perdre dans des comédies bas-de-gamme (la Vengeance d'une blonde ou Les Soeurs soleil en 1994 et 1997) et s'éclipser un peu du monde du cinéma.

Qu'à cela ne tienne, elle revient à ses premières amours : la scène, le théâtre, donnant vie à une "Madame sans gêne" pleine d'un peps revigorant en 2001, s'affichant dans différents one-woman show depuis 2005, ou interprétant le texte d'Eric Emmanuel-Schmitt, "La Tectonique des sentiments", sur la scène du théâtre Marigny, en 2008.

Toujours hyper-active au théâtre, elle revient avec plaisir au cinéma, comme en 2009 avec la comédie Victor de Thomas Gilou où elle donne la réplique à Pierre Richard.
Lire la suite
Clémentine Célarié

A dernièrement tourné avec