David Lynch

Lucky (2017)

Photo dernier film David Lynch
Photo dernier film David Lynch

Biographie

David Lynch est né le 20 Janvier 1946 à Missoula, Montana. Etudiant en arts plastiques, il s'essaye très tôt au cinéma, se livrant à diverses expérimentations aboutissant à Eraserhead en 1976, film-cauchemar traumatisant, tourné dans un noir et blanc crasseux d'une audace étonnante. C'est en voyant ce film hors norme que Mel Brooks décide de confier à Lynch la réalisation d'un projet qui lui tient à cœoeur, Elephant Man (1981). Le film, tourné dans un beau noir et blanc, est une éclatante réussite et le rend célèbre (il remporte au passage le Grand Prix du Festival d'Avoriaz).

Le succès d'Elephant Man lui ouvre les portes de la super-production, avec Dune (1984), adapté de l'œoeuvre de Frank Herbert, un film dans lequel David Lynch s'essaye à la science-fiction. Le résultat, mitigé, partage les spectateurs. Le réalisateur, lui, renie ce film dont il n'a pas eu le final cut. David Lynch revient en force avec un de ses films les plus marquants : Blue Velvet (1986), qui remporte le Grand Prix du Festival d'Avoriaz. Avec son film suivant, Sailor et Lula (Wild at Heart, 1990), c'est la consécration : à Cannes, il vaudra une Palme d'Or à son auteur.

Beaucoup de ses longs-métrages se jouent de toute narration cinématographique conventionnelle, en particulier des lois du film noir : c'est le cas, notamment de Twin Peaks (1992), Lost Highway (1997) ou Mulholland Drive (2001).
Une histoire vraie (The Straight Story, 1999), dont le scénario a été écrit par sa femme Mary Sweeney, est un film à part, qui semble (en apparence du moins) très apaisé et humaniste par rapport aux autres films de David Lynch.

Le réalisateur n'hésite pas non plus à manipuler certains clichés cinématographiques de manière subversive (cf. Blue Velvet, où il crée un cauchemar de l'idéalisme des années 1950, ou le feuilleton télévisé Mystères à Twin Peaks, qui va du mélo au film d'angoisse, en passant par la comédie). En 2002 Lynch préside le jury des longs métrages au festival de Cannes. Pour son premier album, Blue Bob, sorti chez Soulitude Records et ourdi avec son complice John Neff, il emprunte quelques recettes de haute voltige à Tom Waits, mais même celui-là ne retrouverait pas ses petits dans le protocole musical futuriste de Lynch.

En 2009, David Lynch et le musicien visionnaire Danger Mouse (alias Brian Burton) collaborent pour la première fois ensemble ! Le fruit de cette collaboration, l'installation Dark Night of the Soul, est accessible à la galerie Michael Kohn de Los Angeles jusqu'au 11 juillet. Pour ce projet commun, David Lynch et Danger Mouse ont inventé une installation reposant sur les interactions entre l'album de Danger Mouse et Sparklehorse Dark Night of the Soul et l'artwork de David Lynch, l'art et la musique se complétant parfaitement. Une cinquantaine de photo de Lynch sont montées sur panneaux en aluminium, donnant l'impression de flotter sur les murs de la galerie, et renforçant les ambiances de Dark Night of the Soul qui passe à travers la galerie : l'installation invite à l'expérience totale.

Puis, en novembre 2011, le réalisateur visionnaire fait ses débuts en tant qu’artiste musicien solo avec Crazy Clown Time. Produites et écrites par Lynch, les 14 chansons originales de cet album le mettent en vedette à la guitare et au chant. L’album sort sur PIAS France le 7 novembre : “C’est l’amour de l’expérimentation sonore et musicale qui a dirigé ce bateau,” a expliqué le ‘non-musicien’ autodidacte. “Toutes les chansons de l’album ont commencé comme des jams qui ont finalement trouvé une forme, puis des paroles sont apparues.”

En juillet 2013, David Lynch sort un second album, The Big Dream.
Lire la suite
David Lynch

A dernièrement tourné avec