Edwin L. Marin

Johnny angel

Photo dernier film Edwin  L. Marin
Photo dernier film Edwin  L. Marin

Filmographie


Santa Inez. Rocklin est un cow-boy misogine, employe en tant que gerant dans un ranch que viennent d'heriter la fille du defunt et sa tante. Il defend pourtant les interets de la jeune fille que sa tante essaye de lui retirer. Il rencontre une femme volontaire qui l'engage dans le ranch de son beau-pere ou il est accuse de meurtre...
un shérif tente de mettre fin à une guerre de clans dans une petite ville.
Britt, las de la violence, revient au pays afin de fonder un journal. En chemin, il rencontre un conducteur de troupeau qu'il avait combattu autrefois Celui ci tente de l'assassiner en apprenant son retour. Britt ne le poursuit pas mais decide de mener campagne tre lui, par l'intermediaire de son journal...
Le petit-fils de l'Homme Invisible vit sous le nom de Frank Raymond et s'occupe d'une imprimerie a New York. Deux espions veulent lui derober la formule de son grand-pere. Frank s'enfuit et entre au service du gouvernement et a pour mission de trouver une liste d'agents allemands et japonais travaillant aux Etats Unis...
George et Eddie rencontrent Constance et Julia. A quatre, ils montent un spectacle de music-hall. George a epouse Constance mais, trompee par les apparences, celle ci le croit infidele. Elle divorce. De retour de la guerre, George ne parvient pas a la reconquerir et boit. Eddie saura convaincre Constance de sa bonne foi.
Le capitaine d'un bateau, Johnny Angel, retourne à la Nouvelle-Orléans, pour retrouver l'assassin de son père...
Un compositeur est trouvé mort. L'inspecteur Joe Warne suspecte l'une de ses anciennes maîtresses. Après examen, on conclut au suicide. Persuadé qu'il y a meurtre, Joe Warne poursuit son enquête...
Un bandit, Brett, vole a Farrell, deux exemplaires des fameux ''colt 45'', de creation recente. Grace a ces tout premiers revolvers a repetition, Brett peut tuer et piller tout a son aise. Farrell veut le retrouver, lui reprendre ses armes et le remettre a la justice...