Elizabeth Taylor

Jane Eyre (2012)

Photo dernier film Elizabeth Taylor
Photo dernier film Elizabeth Taylor

Biographie

Née à Londres, Dame Elisabeth Rosemond Taylor (dite "Liz" Taylor) passe les sept premières années de sa vie au Royaume-Uni, au sein de sa famille originaire du Kansas. La Seconde Guerre mondiale contraint les Taylor à revenir aux Etats-Unis et à s'installer à Los Angeles, terre d'asile où la petite Liz, pratiquant la danse depuis l'âge de 3 ans, découvre le cinéma.

Très tôt, sa mère, actrice de formation, la présente au studio et l'incite à s'éveiller à différents arts, de la danse au chant. Hollywood raffolant, depuis les origines, d'enfant-star enjoleur, le succès ne tarde pas à venir. C'est ainsi qu'à 10 ans elle est la partenaire d'une Fidèle Lassie (1943) et signe son premier contrat à la MGM. En 1944, elle est la partenaire d'un autre enfant-star, Mickey Rooney, dans Le Grand National, énorme succès pour elle mais aussi petite malédiction puisqu'elle est victime d'un accident de cheval qui lui laisse des blessures irrémédiables.

La MGM ne lâche pas son petit prodige et lui paye ses études à la "Little Red School" tout en continuant à exploiter ses talents juvéniles et son regard saisissant dans Le Courage de Lassie (1946) et Les Quatre filles du Docteur March (1949). Précoce dans tous les domaines, elle entame sa longue litanie de mariage (8 au total) un an plus tard avec Conrad Hilton, héritier de la chaîne hotelière mais l'idylle ne dure que quelques mois.

C'est surtout le début d'une décade phénoménale pour celle qu'on surnomme "la belle aux yeux violets" : entre 1950 et 1960 elle sera à la fois jeune fille folâtre jouant avec les règles du patriarcat (Le père de la mariée, Allons donc papa) mais surtout femme puissante, jouant d'une sensualité débridée et d'une violence saisissante sous la direction des plus grands, dans des chefs-d'oeuvre aussi incontestables que Géant (George Stevens, 1956), L'Arbre de vie (Dmytryk, 1957),  Soudain l'été dernier (Mankiewicz, 1959), La Chatte sur un toit brûlant (Brooks, 1958), Cléopâtre (Mankiewicz encore en 1963).

La décennie suivante est celle de la consécration, marquée par deux Oscars (pour La Vénus au Vison et Qui a peur de Virginia Woolf ?) des collaborations avec Huston (Reflets dans un oeil d'or en 1967) et Losey (Cérémonie secrète en 1968) mais aussi une tumultueuse relation avec Richard Burton menée en deux temps, plusieurs ruptures ou mémorables scènes et étalée sur une douzaine d'années, record absolu la concernant.

Dès lors, pour Liz, c'est le temps du repli à la télévision pour des prestations prestigieuses mais loin de l'incandescence des débuts ("Le Nord et le Sud"). Sa santé est fragile, la mort de ses amis Montgomery Clift et Rock Hudson l'ont fortement abattu et elle décide de se lancer dans un engagement pour la lutte contre le SIDA à travers l'Amfar. Au cinéma, elle n'est plus que l'ombre d'elle-même, caricature d'un personnage qu'elle s'est contruit au fil des ans. Sa dernière apparition date ainsi de 1994 dans le très évitable La Famille Pierrafeu de Brian Levant.

Atteinte de problèmes cardiaques, elle multiplie les séjours à l'hopital avant de s'éteindre, le 23 Mars 2011, à l'âge de 79 ans.
Lire la suite
Elizabeth Taylor

Filmographie


Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec