Elsa Zylberstein

Tout le monde debout (2018)

Photo dernier film Elsa Zylberstein
Photo dernier film Elsa Zylberstein

Biographie

Née à Paris, Elsa suit une formation de danseuse classique pendant plusieurs années. Elle prend ensuite des cours d'art dramatique. Elle tient son premier rôle au cinéma dans le film de René Féret Baptême. Ce n'est pourtant qu'après Génial, mes parents divorcent de Patrick Braoudé, qu'elle obtient des rôles plus consistants dans le Van Gogh de Maurice Pialat, film pour lequel remporte avec ce film me Prix Michel Simon et une nomination au César du meilleur espoir féminin.

Elle enchaine ensuite des films dans des univers aussi variés que ceux de Doillon (Amoureuse), Pinoteau (La neige et le feu) ou Christian Vincent dont le Beau Fixe lui vaut sa seconde citation au César. Forte de ses succès, elle devient alors une des actrices les plus côtées de sa génération, même si elle échoue régulièrement sur la dernière marche, comme par exemple, lors de sa troisième nomination en tant que meilleur espoir pour un de ses rôles emblématiques dans Mina Tannenbaum.

Après Farinelli de Gérard Corbiau et Jefferson à Paris de James Ivory, elle entame une timide carrière internationale, alternant retrouvailles françaises avec Martine Dogowson et Romane Bohringer pour Portraits chinois, productions américaines (Metroland avec Christian Bale), et parcours plus ou moins balisés en France où elle figure dans Un samedi sur la Terre, Tenue correcte exigée et XXL.

En 1998, elle trouve un autre rôle de femme dévouée mais remplie de questionnements qui marque sa filmographie. Dans L'homme est une femme comme les autres de Jean-Jacques Zilbermann, elle tente de conserver son musicien de mari, irrésistiblement attiré par les hommes et séduit public et critique. Elle navigue alors plus régulièrement dans les sphères du cinéma d'auteur chez Raoul Ruiz (Le Temps retrouvé, Combat d'amour), apparaît dans la biographie de Lautrec par Planchon et dans le polar de Miguel Courtois Un ange (2001).

Décidément entre les lignes du cinéma français et appréciée à l'étranger on la voit alors s'épanouir chez Laetitia Masson (Pourquoi (pas) le Brésil), traversé l'Atlantique pour tourner un Modigliani avec Andy Garcia et continuer ses pérégrinations du côté de son cinéaste fétiche, le chilien Raoul Ruiz (Ce jour-là, La Maison Nucingen).

Actrice au teint diaphane et à la grâce étonnante de simplicité, elle trace sa route discrètement depuis le début des années 2000. Toujours secouée par les émois amoureux dans La Fabrique des sentiments de Jean-marc Moutout (2008), elle obtient enfin la récompense suprème pour son second rôle dans Il y a longtemps que je t'aime. Elle revient alors à ses premières amours et retrouve en 2009 son rôle de L'Homme est une femme comme les autres pour la suite de la comédie de Jean-Jacques Zilbermann, La Folle histoire d'amour de Simon Eskenazy.
Lire la suite
Elsa Zylberstein

Filmographie