Ernst Lubitsch

Jeux Dangereux (2013)

Photo dernier film Ernst Lubitsch
Photo dernier film Ernst Lubitsch

Biographie

Né à la fin du XIXème siècle, il grandit à Berlin, dans le magasin de son père, un tailleur juif. Passionné de théâtre, au grand désespoir de sa famille, il est comptable le jour et écrit des pièces la nuit. Il accumule les petits boulots, s’attire les faveurs de Max Reinhardt en 1911, puis devient l’homme à tout faire du studio "Bioscop" à partir de 1912.

Il profite alors de l’éclosion du cinéma pour faire ses débuts en tant qu’acteur dans les films de la série Meyer, puis réalise ses premières oeuvres à partir de 1914. Ses premiers films marquants sont des drames, en 1918 et 1919 : Les Yeux de la Momie avec les stars de l’époque, Pola Negri et Emil Jannings, mais surtout la Princesse aux Huîtres, énorme succès qui lui ouvre les portes d’Hollywood.

En 1923, il co-réalise Rosita, en compagnie de Raoul Walsh. Son style sophistiqué, l’élégance de sa satire des mœurs commence dès lors à lui attirer les faveurs de la critique. La Lubitsch Touch naît pourtant quelques années plus tard avec des films comme Parade d’Amour (1929), La Veuve Joyeuse(1934), Sérénade à trois (1933) ou The Shop around the corner (1940). À chaque fois Lubitsch allie le fantasme de l’érotisme à l’européenne à une critique du puritanisme américain, le tout sur un rythme haletant, porté par de judicieuses ellipses.

Dans son travail, il fait d’ailleurs souvent appel à des acteurs européens (Greta Garbo, Maurice Chevalier, etc.), comme pour mieux mettre en scène l’opposition qu’il décrit avec une incroyable verve comique. Il dirigera également les plus grands acteurs américains (Gary Cooper, James Stewart, etc.). Au début des années 40 Lubitsch est au faîte de sa carrière. Ses charges politiques contre le nazisme (l’hilarant To be or not to be) ou, plus feutrée, sur les accointances entre capitalisme et communisme (Ninotchka) constituent des sommets de comédie américaine.

En 1947, il reçoit un Oscar d’honneur pour l’ensemble de son œuvre. Il quitte donc ce monde en pleine gloire, le 30 novembre 1947, alors qu’il réalise une comédie musicale (That Lady in Hermine, co-réalisé par Otto Preminger).
Lire la suite
Ernst Lubitsch

Filmographie


Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec