Farley Granger

La fille sur la balançoire (2011)

Photo dernier film Farley Granger
Photo dernier film Farley Granger

Biographie

Né à San José, Farley Granger est fils unique d'une famille marquée par la crise de 1929. Alors florissante, la carrière de son père péricilite tant et si bien qu'il vend sa maison, perd son emploi et se met à boire. Les Granger refont pourtant surface petit à petit, poussant le jeune Farley à développer ses dons pour le jeu.

A 18 ans, il est donc sur la scène locale d'un théâtre de Californie où Samuel Goldwyn, repère son style élégant et sa fragilité et lui confie un des premiers rôles de L'étoile du Nord de Lewis Milestone (1943). La collaboration avec le cinéaste se passe bien et s'ouvre sur un deuxième long-métrage, Prisonniers de Satan, l'anéne suivante. La Guerre fait alors rage, le jeune homme s'engage alors dans la Marine et ne revient sur grand écran qu'en 1948.

C'est alors le début d'une belle période pour Farley qui, sous l'égide de noms aussi ronflants qu'Hitchcock (La Corde, L'Inconnu du Nord Express) et Nicholas Ray (Les Amants de la nuit) peaufine son image de jeune premier au jeu délicat et à la sensibilité à fleur de peau. En 1954, il tourne même en compagnie du génie italien Visconti, dans une des pièces majeurs du cinéaste : Senso (1954) prêtant son visage angoissé à ce qui constitue sans doute son rôle le plus abouti.

Mal à l'aise dans la grande machinerie hollywoodienne, échaudé par la dureté de cet univers (Hitchcock ne cachant pas un certain mépris pour les prestations qu'il alivré), Granger termine son contrat avec la MGM, rachète celui qui le lie à Goldwyn et entame une parenthèse dans sa carrière. S'il revient épisodiquement à Hollywood pour alimenter son compte (Le Roi du racket, La Fille sur la balançoire), l'essentiel de son travail se passe à la TV et sur scène, medium où il affirme se sentir infiniment plus libre.

Après une tentative avortée de come back dans l'industrie du cinéma d'exploitation italien au début des années 70 (On l'appelle Trinita, Le Serpent), Granger assume pleinement sa devise : "Faire des mauvais films juste pour dire qu'on travaille si rien ne vous y oblige, je n'y crois pas" et s'éclipse progressivement. Homosexuel assumé, il se fait rare, ménage quelques apparitions de guest dans des séries ("La Croisière s'amuse") et vit une retraite paisible avec son compagnon Robert Calhoun. Il s'éteint le 27 Mars 2011, à l'âge de 85 ans.
Lire la suite
Farley Granger

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec