Grégoire Colin

Le Rire de ma mère (2018)

Photo dernier film Grégoire Colin
Photo dernier film Grégoire Colin

Biographie

Grégoire Colin est né le 27 juillet 1975. Quand il est encore enfant, il joue dans la pièce Hécube d’Euripyde, lors du Festival d’Avignon.

Il joue ensuite dans la pièce Brûle, rivière, brûle de Jean-Pol Fargeau. En 1989, il obtient un petit rôle dans Le Silence d'ailleurs puis joue 1 an après dans L'Année de l'éveil, où il incarne un jeune orphelin qui vit une histoire d'amour avec la femme de son directeur d'école, sur fond de Seconde Guerre.

L’adolescent devient un des chouchous du cinéma français et enchaîne les tournages. Le cinéma intimiste lui fait les yeux doux: il incarne un jeune fugueur dans Olivier, Olivier, puis devient en 1993 le fils d’Anémone dans Pas très catholique.
La même année, il tourne dans La Reine Margot. Puis il incarne un soldat de l'armée franquiste dans Fiesta en 1995. Dans Nénette et Boni, il incarne un pizzaïolo taciturne avant d'être un trotskiste épris de poésie dans Disparus en 1998.

La même année, il joue face à Natacha Regnier dans La Vie rêvée des anges, puis incarne un coiffeur mystique et effiminé dans Superlove. Il apparaît sous les traits d'un jeune légionnaire dans Beau travail réalisé en 1999 par Claire Denis, qui l’avait déjà dirigé dans Nénette et Boni. Benoît Jacquot lui donne un rôle dans Sade en 1999.

Puis il joue dans La Guerre à Paris de Yolande Zauberman (2001) et dans Sex is Comedy (2002) de Catherine Breillat.

En 2008, il est à l'affiche du 1er film de Cédric Anger, avec qui il avait déjà travaillé lors d'un court métrage. Le tueur, film noir et pesant met également en scène Gilbert Melki et Mélanie Laurent. Il revient en 2009 dans 35 Rhums de Claire Denis, aux côtés de Alex Descas et Mati Diop.
Lire la suite
Grégoire Colin

A dernièrement tourné avec