Hippolyte Girardot

Les fantômes d'Ismaël (2017)

Photo dernier film Hippolyte Girardot
Photo dernier film Hippolyte Girardot

Biographie

Né à Boulogne- Billancourt, il fait ses débuts devant la caméra en 1974 dans La Femme de Jean de Yannick Bellon, où il incarne le fils de Claude Rich. En 1981, il retrouve Bellon pour L'amour nu, puis tourne Le destin de Juliette d'Aline Isserman, Prénom Carmen de Jean-Luc Godard, Le bon plaisir de Francis Girod, Fort Saganne d'Alain Corneau.

Applaudi pour sa prestation dans L'Amant Magnifique d'Aline Isserman, il accède plus régulièrement au cinéma populaire et incarne, en 1986, le jeune professeur amoureux fou de Manon des sources. Mais c'est sa prestation dans Un monde sans pitié d'Eric Rochant qui en fait un des meilleures représentants de sa génération. Dans le rôle d'"Hippo", il imprègne son personnage d'une sensibilité à fleur de peau et d'une touche de cette loufoquerie douce qui constitue sa marque.

Suivent Hors la vie de Maroun Bagdadi, Après l'amour de Diane Kurys, Confessions d'un barjo de Jérôme Boivin, Toxic Affair de Philomène Esposito ou Les Patriotes de son compère Eric Rochant. Il est à nouveau plébiscité pour Le parfum d'Yvonne de Patrice Leconte et La cible de Pierre Courrège mais connaît pourtant un léger creux au milieu des années 90.

Ce n'est que dans le courant des années 2000 qu'une génération d'auteur français (Desplechin, Ferran) et internationaux (Gitai) se saisit à nouveau de sa silhouette animée pour en faire une figure masculine débordée, un corps tantôt aimant, tantôt distant. Il obtient ainsi quelques uns de ses plus beaux rôles, relançant sa carrière avec un avocat véreux et attachant dans Rois et Reines, un mari strict et tendu dans Un Conte de Noël ou dans Je pense à vous de Pascal Bonitzer.

A l'affiche de films d'auteurs prestigieux du cinéma international comme Hou Hsiao-hisen (Le Voyage du ballon rouge) ou Amos Gitai (plus tard tu comprendras), il ne délaisse pas pour autant les jeunes auteurs français qui lui offrent régulièrement quelques seconds rôles très forts comme Pascale Ferran dans Lady Catterley.

Au début de l'année 2009, Girardot joue dans le premier film de Nicolas Saada Espion(s) mais inaugure surtout une nouvelle facette de son travail personnel : il présente à la "Quinzaine des Réalisateurs" de Cannes sa première réalisation (avec le cinéaste japonais Nobuhiro Suwa), la fiction Yuki et Nina.
Lire la suite
Hippolyte Girardot

Filmographie


A dernièrement tourné avec