Isabelle Carré

Garde alternée (2017)

Photo dernier film Isabelle Carré
Photo dernier film Isabelle Carré

Biographie

Par la suite, elle intègre le cours Florent et l'Ecole Nationale Supérieure des Arts du Théâtre, dont elle ressort avec une formation plutôt tournée vers le classique. C'est en effet la direction que va choisir la jeune actrice, qui va interpréter quelques grands noms du répertoire, notamment des pièces d'Alfred de Musset telles que Il ne faut jurer de rien ou On ne badine pas avec l'amour, toutes 2 mises en scène par Jean-Pierre Vincent. On la retrouve également dans L'école des femmes, de Molière, mis en scène par Jean-Luc Boutté.

Elle revient sur les planches du Petit Théâtre de Paris pour y incarner Mademoiselle Else, un rôle bouleversant qui lui permet à 28 ans, de décrocher le prix de la meilleure actrice aux Molières 1999.

Au cinéma, Isabelle Carré poursuit une carrière plus discrète et intime. En 1992, elle a tenu l'affiche de Beau fixe, le 2ème film de Christian Vincent, où elle jouait une des 4 jeunes filles parties en week-end dans une maison de campagne et qui se solde par une 1ère nomination pour le César du meilleur espoir. On la retrouve ensuite en jeune préceptrice dans Le Hussard sur le toit, de Jean-Paul Rappeneau qui lui vaut sa 2ème nomination catégorie meilleur espoir féminin. Elle continue dans le film à costumes l'année suivante, pour une apparition dans Beaumarchais l'insolent d'Edouard Molinaro.

En 1997, La femme défendue de Philippe Harrel, lui offre la rare possibilité d'être l'unique actrice du film, avec un temps record de présence à l'écran et un partenaire qui a pris la forme d'une caméra subjective. Ce film conceptuel ainsi que l'interprétation subtile et toutes en nuances de la comédienne, vont être largement récompensés, notamment par le prix Romy Schneider et une 3ème nomination aux Césars. Eclectique, Isabelle Carré passe du théâtre au cinéma, d'un genre à l'autre avec toujours le même talent. Elle est à l'affiche du 1er long métrage de Zabou Breitman, Se souvenir des belles choses.

En 2005, elle est à l'affiche de L'avion de Cédric Khan et cette même année elle joue aux côtés de Benoît Poelvoorde dans le film de Anne Fontaine, Entre ses mains. Elle partage l'année suivante l'affiche avec José Garcia dans la comédie de Christian Vincent, Quatre étoiles, et l'année suivante elle est l'amoureuse "pathologique" de Gilbert Melki dans Anna M. En 2007, elle prête sa voix au long-métrage de Luc Jacquet Le renard et l'enfant pour narrer les aventures de Bertille Noël-Bruneau. L'année suivante, elle apparaît dans Les bureaux de Dieu. Le film est sélectionné lors de la 40ème édition de la Quinzaine des réalisateurs. Elle tourne dans Musée Haut Musée Bas et participe en 2008 à la création théâtrale de Jean-Michel Ribes : Un garçon impossible.

En 2009, on la retrouve dns un registre plus léger, qui lui sied bien, dans la comédie Tellement proches réalisée par Eric Toledano et Olivier Nakache. Elle enchaîne avec le rôle d'une junkie, Mousse,dans le drame Le refuge de François Ozon, qui sort début 2010.
Lire la suite
Isabelle Carré

Filmographie


A dernièrement tourné avec