Jamel Debbouze

La Vache (2016)

Photo dernier film Jamel Debbouze
Photo dernier film Jamel Debbouze

Biographie

Petit par la taille mais un immense talent d'improvisation, Jamel Debbouze est devenu l'emblème et le chroniqueur d'une génération.

D'origine marocaine, Jamel voit le jour le 18 juin 1975 à Paris. Il est l'aîné de six enfants élevés par un père employé de la RATP et une mère femme de ménage. Le petit Jamel ne s'illustre pas particulièrement par une brillante scolarité au collège. En revanche, à 13 ans, il rencontre Alain Dugois, éducateur au centre théâtral de Trappes, qui l'intègre dans ses stages d'improvisation. Le déclic.

Il doit d'avoir toujours sa main dans la poche à un accident en voulant traverser les voies de R.E.R.

En 1993, Jamel est finaliste du championnat de France d'improvisation et se produit dans les scènes ouvertes de cafés-théâtres parisiens. Puis en 1996, on lui confie des critiques ciné sur Radio Nova. Il les poursuit ensuite en 1997 sur Canal+ : c'est Le cinéma de Jamel.

L'année suivante, il endosse un rôle dans la sitcom française H, ainsi que dans le film de Laurent Bouhnik, Zonzon.

1999 voit la suite de son ascension avec un film (Le soleil, les oiseaux et... ta mère de Djamel Bensalah) et un premier show (Jamel en scène), suivi d'une tournée. Le cinéma et la scène ne le lâchent plus : il incarne Lucien dans Amélie Poulain en 2000, est Numérobis dans Astérix et Obélix : Mission Cléopatre et remplit l'Olympia en 2001.

En décembre 2003, c'est un retour sur les scènes du Bataclan et de l'Olympia avec le show "100% Debbouze", suivi d'une tournée.

Après un petit rôle chez Spike Lee dans She hate me, il est le personnage principal du Angel-A de Luc Besson (film tourné dans une totale clandestinité, en dessous du radar médiatique). Le film marche honnêtement, sans plus. En revanche, Indigènes, qui s'est monté sur son nom, lui vaudra ainsi qu'à ses compères dans le film un prix d'interprétation à Cannes et déplacera plus de 3 millions de spectateurs dans les salles françaises.

En 2008, on peut le retrouver au casting de la superproduction Astérix aux Jeux Olympiques. Quelques mois plus tard, il tient l'un des rôles principaux dans Parlez-moi de la pluie d'Agnès Jaoui.
Lire la suite
Jamel Debbouze

A dernièrement tourné avec