Jean Grémillon

Lumiere d'ete (1943)

Photo dernier film Jean Grémillon
Photo dernier film Jean Grémillon

Biographie

Né au début du XXème siècle, Jean Grémillon est d'abord attiré par la musique. A 19 ans, il monte à Paris pour suivre des études puis découvre, par hasard, le cinéma lorsqu'il officie en tant que pianiste de cinéma qui diffusent encore des films muets dans les salles de l'époque.

C'est donc en 1924 qu'il s'essaie à la réalisation en se faisant la main sur des court-métrages. En 1927 sort son premier long, Maldone, mais qui subira un sort un peu mouvementé : à la suite des plusieurs montages sans l'accord du réalisateur, le film et un échec sévère. Deux ans plus tard, Grémillon se rattrape avec Gardiens de phare. Mais Grémillon joue de malchance une fois sur deux : La Petite Lise, son projet suivant, sera mutilé et bâclé. Arrive 1937, l'année de Gueule d'amour avec jean gabin, qui lui vaut une certaine renommée qui va s'accroitre en 1941 avec Remorques (dialogues signés Jacques Prevert) et L'Étrange Monsieur Victor (1938), où le réalisateur exploite l'ambiguité de Raimu. 

Fort de cette notoriété en pleine période d'Occupation, Grémillon tourne encore Lumière d'été avec Pierre Brasseur puis Le ciel est à vous avant de se lancer dans le documentaire avec Le 6 juin à l'aube qui revient sur le débarquement de Normandie. Il se lance alors dans d'autres projets qui ne voient pas forcément le jour : la fin des années 40 et le début des années 50 sont difficiles en terme de création artistique. Par manque de moyens, Grémillon tourne peu et finit par s'éteindre en 1959, à l'âge de 58 ans.

Jaen Grémillon demeure l'un des principaux symboles de ce que l'on appelle le réalisme poétique, tel que le pratiquait Marcel Carné avec son acolyte Prévert. 
Lire la suite
Jean Grémillon

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec