Jean-Pierre Coffe

Mia et le Migou (2008)

Photo dernier film Jean-Pierre Coffe
Photo dernier film Jean-Pierre Coffe

Biographie

Jean-Pierre Coffe est né en 1938, à Lunéville, en Lorraine. Il y passe une grande partie de son enfance.

Il n'a jamais connu son père,  mobilisé en 1937, puis mort à la guerre en 1940 et sa mère tenait un salon de coiffure. C'est de sa grand-mère,  cuisinière dans une maison bourgeoise, et de son grand-père Victor, maraîcher n'y sont sans doute pas pour rien dans sa passion de la cuisine. 

Adolescent, il suit les Cours René Simon, tout en faisant du repassage dans une teinturerie pour survenir à ses besoins. C'est à cette époque qu'il part en tournée, pour jouer entre autres Le Misanthrope. Après 3 années de service militaire — en pleine guerre d’Algérie —, il a du mal à lancer sa carrière théâtrale.  Avec Max Gallo,  il crée un journal antimilitariste intitulé le Temps, qui ne survit pas à plus de 3 numéros et est interdit. Suite à une annonce, il est engagé par une célèbre marque de papier à cigarette, puis aux éditions Robert Laffont en tant que directeur commercial.

Suite à un accident de voiture, il reste cloué au lit pendant 2 ans, avant de rebondir en montant sa propre agence de relations publiques et crée l'association Les Grands-mères au pair, qui consiste à placer des personnes âgées dans des familles pour les vacances.  

Après la faillite de son entreprise, il s'éloigne des projecteurs un moment. En 1976, il se lance dans la restauration et monte successivement les restaurants La Ciboulette puis Modeste, devenu un haut lieu de la nuit parisienne — ses clients s’appellent Yves Boisset, Joseph Losey, Luis Buñuel, Graham Greene… ses complices Jean Carmet et Jean-Claude Carrière. Michel Denisot et Pierre Lescure, qui  fréquentent aussi l’établissement, sont sensibles à sa verve inimitable et lui proposent de passer une audition pour Canal Plus.

Il fait donc ses permiers pas à la télévision sur Canal Plus (en 1984, La Grande famille de Jean-Luc Delarue, Demain de Michel Denisot). Il rejoint France 2 en 1993 avec l'émission C’est tout Coffe  avec le jeune Jonathan Lambert, dans le rôle du candide, puis France 3 avec Comment c’est fait ? à l’intention des enfants. Il échoue sur TF1 pour présenter Bien jardiner sur TF1 en 1999. On le retrouve sur la 2 en 2003 dans Vivement Dimanche Prochain de Michel Drucker.

Côté cinéma, il a joué à 18 ans dans Que les hommes sont bêtes, puis dans What a flash de Jean-Michel Barjol ( 1972), Violette Nozière de Claude Chabrol (1978), La Clé sur la porte d' Yves Boisset (1979), Ils sont grands ces petits de Joël Santini (1979), Au bout du bout du banc de Peter Kassovitz (1979), Gros Câlin de Jean-Pierre Rawson et avec Jean Carmet(1980) ), Un amour de Swann de Volker Schlondorff, avec Jeremy Irons et Alain Delon (1984), Sac de nœuds de Josiane Balasko (1985), Triple sec d' Yves Thomas (1986)...

Jean-Pierre Coffe est également l’auteur de nombreux ouvrages, guides culinaires, livres de recettes, conseils de jardinage, d’un essai (De la vache folle en général et de notre survie en particulier), ainsi que d’une pièce de théâtre, Descente aux plaisirs (1997), mise en scène par Pierre Mondy et interprétée par Annie Girardot.

Il travaille aussi régulièrement à la radio avec R.T.L. (les Grosses têtes depuis 1986) et France Inter (Ça se bouffe pas, ça se mange).
En 2008, il prête sa voix au dessin-animé Mia et le Migou.
Lire la suite
Jean-Pierre Coffe

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec