Jean Reno

The Last Face (2017)

Photo dernier film Jean Reno
Photo dernier film Jean Reno

Biographie

Né Juan Moreno, à Casablanca, de parents andalous ayant fui la dictature franquiste, il passe toute sa jeunesse au Maroc, où il suit les cours du Conservatoire, avant de migrer vers Paris à la fin de son service militaire. C'est donc au début des années 70 qu'il embrasse une carrière d'acteur, montant une compagnie théâtrale avec son compère Didier Flamand (qui lui offrira un rôle sur mesur dans son court-métrage La Vis en 1993).

Quelques petits rôles à la fin des années 70, lui donnent l'occasion de se faire la main (L'Hypothèse du tableau volé de Raoul Ruiz, Clair de femme de Costa-Gavras) avant de faire "sa" rencontre, par hasard, sur le tournage des Bidasses aux grandes manoeuvres. Il est assistant et il s'appelle Luc Besson.

Les deux hommes tournent ensemble un court-métrage à succès, puis enchaînent avec Le Dernier combat en 1983. C'est le début d'une collaboration qui dure toujours et qui les voit réaliser quelques uns des films cultes des années 80 parmi lesquels Le Grand Bleu en 1988 (dans le rôle d'"Enzo"), Nikita (1990) où il endosse une première fois le costume du nettoyeur, qu'il revêt une bonne fois pour toutes dans Léon en 1994.

Parallèlement à cette collaboration fructueuse, Jean Réno se transforme dans le courant des années 90 en acteur de comédies populaires, jouant les chevaliers médiévaux dans Les Visiteurs (14 Millions de spectateurs en 1993) et ses différentes suites, ou reprenant le flambeau du bourru Depardieu chez Veber dans Le Jaguar (1995) et Tais-toi (2003).

Acteur transnational, véritable icône auprès du public japonais (pour qui il incarne la France au même titre que Delon et Mireille Mathieu), Jean Réno a également su négocier le virage hollywoodien à la fin des années 90, interprétant avec finesse les seconds rôles machiavéliques dans de grosses productions comme Mission : Impossible (Brian De Palma, 1996), Godzilla (1998) ou Ronin, thriller de John Frankenheimer où il donne la réplique à Robert de Niro.

Déjà titulaire d'une carrière longue et bien remplie, Jean Réno n'en finit pourtant pas de tourner, alternant grosses productions françaises (Les Rivières pourpres en 2000) et franchises outre-atlantique (La Panthère rose 1 et 2 en 2005 et 2009). Reconverti depuis quelques années en patriarche du cinéma français, il accumule les rôles de gangster/chef de clan, que l'on soit dans le comique (Ca$h en 2008) ou dans un registre plus sombre avec Le Premier cercle en 2009.
Lire la suite
Jean Reno

Filmographie


A dernièrement tourné avec