Jess Franco

La chute de la maison Usher (1928)

Photo dernier film Jess Franco
Photo dernier film Jess Franco

Biographie

Jesus Franco Manera est né en 1936, à Madrid. Il abandonne la faculté de droit pour étudier le cinéma et effectue un séjour à Paris, au début des années 1950, où il a l’occasion de fréquenter les futurs auteurs de la Nouvelle Vague. Il devient assistant notamment de cinéastes comme Leon Klimovsky ou Joaquin Romero Marchent mais aussi Juan Antonio Bardem qui a incarné le renouveau du cinéma espagnol.

Après trois documentaires, il réalise son premier long-métrage en 1959, Tenemos 18 anos. C’est, en 1961, avec son cinquième film, une coproduction avec la France, que son cinéma va sortir des frontières de son pays, condition essentielle pour permettre à ses obsessions de se déployer à l’abri de la censure franquiste. Gritos en la noche (L’Horrible Docteur Orlof) a été vu comme l’acte de naissance du cinéma d’horreur espagnol.

S’ensuivit une série de titres dialoguant subrepticement autant avec les nouvelles vagues qu’avec la tradition de la série B hollywoodienne, comme La Muerte silba un blues (077 Opération Jamaïque) en 1961, Rififi en la ciudad (Chasse à la mafia) en 1963, Miss Muerte (Dans les griffes du Maniaque) en 1965, Cartas bocas arriba (Cartes sur table) en1966.

La Muerte silba un blues et Rifi fi en la ciudad le font remarquer d’Orson Welles, qui lui confie la direction de la seconde équipe de Chimes at Midnight (Falstaff). Sa rencontre avec le producteur allemand Adrian Hoven est l’occasion pour Franco de se libérer davantage des conventions. Necronomicon, en 1967, est remarqué au Festival de Berlin par Fritz Lang lui-même.

Après le refus d’une proposition de travailler à Hollywood, la carrière de Franco va se découper en périodes correspondant aux années de travail avec des producteurs européens spécialisés dans le film à petit budget et spéculant sur les diverses libéralisations des censures, ouvrant la voie à un érotisme cinématographique de plus en plus décomplexé : l’Anglais Harry Alan Towers, les Français Robert De Nesle ou Marius Lesoeur, le Suisse Edwin C. Dietrich.

Avec plus de 200 films à son actif, le réalisateur Jess Franco ne s’arrête pas à un genre particulier : western, policier, film de guerre, super héros, espionnage… Parmi ses oeuvres on trouve L’horrible Dr Orloff, Les nuits de Dracula ou Jack l’éventreur. Inspiré par une véritable frénésie créatrice, il a par exemple réalisé 10 films dans la seule année 1973 !

Poète érotomane, c’est un expérimentateur fou et inspiré, volontiers libre adaptateur de Sade, qui adore aligner de longues et fascinantes séquences érotiques détachées de tout récit, tels de longs chorus mélodiques.
Lire la suite
Jess Franco

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec