Jimmy Wang Yu

Il etait une fois en chine (2000)

Photo dernier film Jimmy Wang Yu
Photo dernier film Jimmy Wang Yu

Biographie

Né dans la province du Jiangsu, en Chine, Wang Yu (dit Jimmy Wang Yu) montre dès son plus jeune âge des qualités physiques qui l'inclinent à se lancer dans une carrière sportive. Champion de natation, il quitte très vite le climat délétère de la Chine pour se rendre à Hong-Kong où il espère bien percer dans l'industrie naissante des frères Shaw.

D'abord figurant dans des productions moyennes, il connaît ses premiers succès lorsque le maître du film d'arts martiaux Chang Cheh le prend sous son aile et l'intègre au casting du film Tiger boy (1966). C'est son premier rôle marquant et il va connaître pendant 10 ans une montée en puissance impresionnante qui en fera l'une des premières stars masculines de la Shaw et de toute la péninsule asiatique.

Entre 1966 et 1971, sous la direction de Chang Cheh, l'acteur enchaîne les prestations dans certains des "wu xia pian" les plus marquants de la Shaw : Le Trio Magnifique, Le Retour de l'Hirondelle d'Or (où il côtoie LA star féminine Cheng Pei-pei) et surtout les deux premiers volets de la trilogie du sabreur manchot (Un Seul bras les tua tous et Le Bras de la vengeance), un des héros les plus populaires du cinéma d'arts martiaux qui vaudra à Wang Yu une notoriété dans toute la péninsule asiatique.

Ses relations avec Chang Cheh se dégrade et Wang Yu a d'autres ambitions : il réalise et interprète donc son premier film La Vengeance du tigre (1972) sous la bannière Shaw avant de rompre son contrat. Ce film de vengeance assez classique dans le récit, lance le genre du "gongfu pian" quelques années avant Bruce Lee et préfigure ce que sera le reste de la carrière de Jimmy, une ode particulièrement égocentrique au talent virilo-nationaliste de l'acteur.

Il se rend ensuite à Taïwan, où il tourne à la chaîne des films à sa propre gloire, accumulant les surenchères absurdes et violentes, surfant sur ses succès passés en réutilisant sa propre mythologie (Le Boxeur manchot) ou se livant à des vindictes nationalistes contre "l'ennemi" japonais (Le Dieu de la Guerre, paradoxalement très influencé par le cinéma nippon).

Sous contrat avec la Golden Harvest, il tourne quelques médiocres films d'exploitation avec Lo Wei (Le Dragon tatoué) et se trouve vite eclipsé au milieu des années 70 par les phénomènes Bruce Lee et Jackie Chan. Soupçonné de meurtre en 1981, il est relaxé faute de preuves, mais sa réputation de collusion avec les triades en restera entâché. Il a depuis fait quelques apparitions en tant que caméo dans des films comme Il Etait une fois en Chine (1991), mais sa gloire reste derrière lui.
Lire la suite
Jimmy Wang Yu

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec

Tien Feng

Le \\''\\''Roi furtif

Ku Feng

Hercule

Chia-liang Liu

Bras de Singe