Joan Crawford

Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (1963)

Photo dernier film Joan Crawford
Photo dernier film Joan Crawford

Biographie

Née Lucille Fay Lesueur, à San Antonio, au Texas, Joan Crawford a eu une des carrières les plus longues et les plus symboliques de l'âge d'or hollywoodien. Humiliée dans son enfance, battue par ses proches, elle cumule les petits boulots dès l'âge de 12 ans avec une seule idée en tête : devenir actrice. Ses talents de danseuse lui permettent d'entrer dans une troupe de théâtre au début des années 20.

Lors d'un concours de danse, en 1924, elle est remarquée par des émissaires de la MGM, qui l'embauche pour doubler Norma Shearer puis faire quelques figurations. Son premier rôle important arrive en 1925, dans Vieux habits, vieux amis. C'est à la suite de ce beau succès que les producteurs lui trouvent le pseudonyme de Joan Crawford.

Elle accumule les rôles, tourne plus de 20 flms muets en 4 ans, mais nourrit une vive animosité envers sa rivale de l'époque, Norma Shearer, épouse d'Irving Thalberg, patron de la MGM. Spécialiste des rôles de "flappers" (les filles délurées", elle sait à merveille jouer de son sex-appeal ou se transformer en femme victime. La consécration intervient en 1928, avec Les Nouvelles vierges d'Harry Beaumont où elle joue une danseuse

Elle devient alors l'objet de la MGM qui la façonne, en lui faisant subir des opérations de chirurgie, des entraînements intensifs. Là encore, sa capacité à se couler dans un moule sans rechigner en fait le modèle parfait. Elle devient alors cette femme au regard magnétique, réhaussé par des sourcils longs et sinueux. Elle rivalise avec Garbo et Shearer dans des films comme Grand Hotel (1932), puis interprète des rôles plus humbles, moins glamour, dans des mélodrames sociaux (Fascination en 1931, Le Tourbillon de la danse en 1933) ou des comédies populaires.

C'est à la fin des années 30, avec la modernisation des studios que son étoile commence à ternir. Mal à l'aise dans le cadre de la "screwball comedy", sa carrioère s'effondre après avoir tourné Femmes de George Cukor (1939) et Le Cargo maudit avec son, partenaire fétiche, Clark Gable.

En 1943 elle quitte la MGM et entre à la Warner et signe un come-back phénoménal avec Le Roman de Mildred Pearce, pour lequel elle obtient un Oscar. Elle enchaîne ensuite les succès comme Femme ou Maitresse (1947) ou Boulevard des passions (1949). Elle revient alors en triomphe à la MGM en 1953 et tourne Jonny Guitar en 1954. Elle se cantonne alors à des apparitions de prestige, comme dans Qu'est-il arrivé à Baby Jane de Robert Aldrich, où elle fait face à un autre monstre, Bette Davis (1962).

La fin de sa carrière est moins brillante que prévu. Après quelques apparitions à la télévision au début des années 70, elle s'eclipse progressivement et meurt à New-York, le 10 Mai 1977.
Lire la suite
Joan Crawford

Filmographie


Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec

Richard Thorpe

Réalisateur

Basil Rathbone

Sigmund von Aschenhausen

Conrad Veidt

Hassert Seidel

Reginald Owen

le docteur Mespelbrunn