John Sturges

Un silencieux au bout du canon (1974)

Photo dernier film John Sturges
Photo dernier film John Sturges

Biographie

Né dans l'Illinois en 1910, John Eliot Sturges commence dans les années 50 à réaliser des films de série B ( Les Aventuriers du désert, La capture...).

Il faut toutefois attendre 1955 et Un homme est passé avec Spencer Tracy pour que Sturges se démarque du lot. Film antimilitariste, considérée comme une oeuvre de "rachat moral" envers le racisme anti nippon durant le Seconde Guerre Mondiale, le film fait beaucoup parler de lui à sa sortie. Deux ans plus tard, c'est le triomphal Règlements de comptes à OK Corral qui revient sur la fusillade entre le clan Clanton et les frères Earp. On y voit donc Burt Lancaster en Wyatt Earp et Kirk Douglas en Doc Holliday. Le succès commercial de l'oeuvre lui octroie une certaine liberté et de choisir ses projets : il adapte donc Le vieil homme et la mer en retrouvant Spencer Tracy. Après avoir signé Le dernier train de Gun Hill, il s'attaque à devenir dans les années 60 le réalisateur de deux films qui vont devenir ultra classiques.

1960 : Les sept samourais de Kurosawa viennent de sortir l'année précédente. Un remake américaine est mis en chantier, Sturges est à la mise en scène. Yul Brynner, Steve McQueen, James Coburn, Charles Bronson... de futures stars tiennent le haut de l'affiche de ce western sur la rédemption, sur l'échec et la solitude. Si le dernier western américain du genre connait un échec lors de sa première exploitation aux USA, c'est un triomphe en Europe. Le film ressort et le succès suit. Les sept mercenaires est un classique dont Kurosawa lui-même félicitera le talent. 1963 : La Grande évasion, film de guerre humaniste, compromis savant entre le divertissement intelligent et le grand film d'aventure qui renoue avec la brochette McQueen, Coburn et Bronson. C'est LE film qui va propulser l'ex Josh Randall au statut de star. Si par la suite, lors des années 70, les oeuvres de ce grand artisan hollywoodien demeure moins encensées, John Sturges saura revenir avec Joe Kidd, western avec le caid d'alors... un certain Clint Eastwood.

John Sturges décède en 1992 après avoir arrêté le cinéma en 1976 avec L'aigle s'est envolé, film de guerre avec Michael Caine sur un détachement de Rangers à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
Lire la suite
John Sturges

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec