Jules Dassin

Du rififi chez les hommes (2001)

Photo dernier film Jules Dassin
Photo dernier film Jules Dassin

Biographie

Fils d'immigrants russes, Jules Dassin grandit à Harlem. Il réalise très vite qu'il veut évoluer dans le monde artistique, prenant des cours d'art dramatique avant de varier ses occupations : de metteur en scène il passe à celui d'animateur radio.

C'est après quelques mises en scène à Broadaway que Dassin est engagé à la société de production RKO où il est l'assistant d'Hitchcock. Il quitte RKO pour rejoindre la MGM pour signer Les Démons de la liberté (1947). Le réalisateur ne cache pas son fort engagement à gauche, y compris dans ses films qui se traduisent par une vision très réaliste des milieux qu'il décrit ( les prisons, les villes, les sphères mafieuses etc...). Malheureusement, son fort caractère et sa vision non conventionnelle ne plaisent guère aux producteurs qui charcutent allègrement le montage de ses films. Dassin part alors pour l'Angleterre où il va signer Les Forbans de la Nuit (1950) avec Richard Widmark, un des classiques de sa filmographie. 5 ans plus tard, pour fuir la chasse aux sorcières, il tourne en France Du rififi chez les Hommes, son premier film en français et obtient le Prix de la Mise en Scène à Cannes.

A la fin des années 50, Dassin tourne quelques films en Grèce et y rencontre sa femme Melina Mercouri : Jamais le dimanche sera un grand succès, le premier auprès du public. Contraint de s'exiler à nouveau, Dassin tourne Topkapi (1964), avec Peter Unstinov, grand film populaire d'action et d'humour, qui permet au réalisateur de revenir aux USA. Ce ne sera que pour signer en 1968 Point noir, un pamphlet antiraciste. Par la suite, Dassin se remet au théâtre et s'éloigne d'un genre qui l'aura malmené pendant très longtemps. Il décèdera en 2008 à Athènes.
Lire la suite
Jules Dassin

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec

Melina Mercouri

Elisabeth Lipp

Eric Ambler

Scénario original

Peter Ustinov

Arthur Simpson

Robert Morley

Cedric Page