Ki-Duk Kim

Entre deux rives (2017)

Photo dernier film Ki-Duk Kim
Photo dernier film Ki-Duk Kim

Biographie

Kim Ki- duk est né en 1960, à Bonghwa, dans la province de Kyonsang, en Corée du Sud. Il passe son enfance dans les montagnes avant de déménager à Séoul, en 1969, où il intègre un lycée agricole. Très vite, il est contraint de travailler à l'usine, dès l'âge de 17 ans.

Les années suivantes sont marquées par l’indécision : après cinq ans dans la marine, il est tiraillé par le désir de devenir prêtre mais son amour de la peinture le pousse à venir étudier l'art à Paris. C’est là qu’il entre pour la première fois de sa vie dans un cinéma.
En 1994, de retour en Corée, il écrit le scénario de A painter and a criminal condemned to death. L'année suivante, il est à nouveau remarqué et récompensé pour le scénario de Double exposure.

Fort de ces différents prix, il réalise en 1996 The Crocodile, film à la fois poétique et violent, puis Wild Animals, sans que le succès ne soit au rendez-vous. C’est grâce au nostalgique Birdcage Inn mais surtout, en 2000, avec L'Ile, qu’il obtient une reconnaissance internationale. Dès lors, sa boulimie cinématographique ne connaît plus de limites. Au rythme d’un film par an, il multiplie les travaux aux frontières de l’expérimental (Real Fiction) ou plus apaisés (Adresse Inconnue).

Parfois inégale, son œuvre arrive à distiller une vraie poésie visuelle, au-delà des dialogues dont son cinéma est avare. Le contemplatif Printemps, été, automne, hiver... et printemps, marqué par son amour mystique de la peinture, en constitue un bel exemple, tout comme le brillant Locataires. Reconnu par la critique internationale, Kim Ki-duk a été récompensé à plusieurs reprises, notamment à Berlin et Venise.

Il revient en 2010 avec le drame Dream, entre fantasme et réalité, et qui met à l'honneur l'actrice et mannequin sud-coréenne Lee Na-Young et Joe Odagiri.
Lire la suite
Ki-Duk Kim

Vidéos


Photos