Marlène Jobert

Blanche Rhapsodie : mémoire de théâtre (2018)

Photo dernier film Marlène Jobert
Photo dernier film Marlène Jobert

Biographie

Marlène Jobert est née le 4 novembre 1943 à Alger (Algérie)

 

En 1962, c'est l'exode d'Algérie.

Elle est entre au Conservatoire d'Art Dramatique de Dijon. Puis étudie le drame et l'art à Paris et fait ses débuts à la scène en 1963 où elle obtient son premier rôle dans le film 'Le Voleur' de Louis Malle en 1966.

 

C'est la pièce de théâtre "Des clowns par milliers" qui révèle la comédienne aux côtés d'Yves Montand. et au cinéma Jean-Luc Godard lui donne sa chance en l'engageant sur le tournage de "Masculin-féminin" en 1966.

 

Parallèlement elle s'illustre dans quelques comédies sympathiques comme "Alexandre le Bienheureux" (1967) et "Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages" (1968), avant d'accéder à la célébrité en dévoilant ses charmes à Charles Bronson dans "Le Passager de la pluie" (1969) de René Clément.

 

Donnant la réplique à des monstres sacrés américains comme Kirk Douglas dans La "Poudre d'escampette" (1971) et Orson Welles dans "La Décade prodigieuse", la belle aux taches de rousseur imprègne de sa fraîcheur Les Mariés de l'an II  et le drame sentimental Nous ne vieillirons pas ensemble (1972) de Maurice Pialat.


Marlène Jobert entame les années 80 avec "L'Amour nu" (1981), un mélodrame où elle campe une femme atteinte d'un cancer, avant de se faire plus rare sur les écrans.

Mise à part sa prestation remarquée de mère adoptive dans la comédie Les Cigognes n'en font qu'à leur tête, l'actrice se montre davantage présente à la télévision, officiant notamment pour la série "Avocat d'office".

 

Elle a reçu un César d'Honneur en 2007.
Lire la suite
Marlène Jobert

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec