Martin Scorsese

Silence (2017)

Photo dernier film Martin Scorsese
Photo dernier film Martin Scorsese

Biographie

Martin Scorsese est né à Flushing, Long Island. Il passe sa jeunesse au cœur de la Little Italy de Manhattan. Après des études religieuses à la Cardinal Hayes High School, il entre en 1963 à l'Université de New York, où il suit les cours d'histoire du cinéma et réalise ses premiers courts-métrages.

Deux ans plus tard il entreprend le film autobiographique Who's that knocking at my door ? grâce à un prêt de 6 000 dollars. Il enseigne le cinéma pendant 3 ans à l'Université de New York, assure les fonctions d'assistant réalisateur et de chef monteur sur le film culte Woodstock, et tourne pour Roger Corman, Bertha Boxcar, une saga de la Dépression.

Deux ans plus tard, Martin Scorses remporte son 1er grand succès critique avec le flamboyant Mean Streets qui l'impose parmi les cinéastes les plus brillants de sa génération. Warner Bros lui propose alors de mettre en scène Alice n'est plus ici, comédie-mélodrame intimiste qui vaudra à Eilen Burstyn l'Oscar de la meilleure actrice.

Après avoir évoqué sa jeunesse et sa famille dans Italian American, Scorsese replonge dans l'enfer new-yorkais avec Taxi Driver (Palme d'or au Festival de Cannes 1976 et 4 citations à l'Oscar, dont une au titre de meilleur film).

De retour à Hollywood, il réalise New York, New York un hommage nostalgique aux Big bands des années 40, avec Liza Minnelli et Robert DeNiro. Il filme ensuite le concert d'adieu de The Band au Winterland de San Francisco (The last Waltz) et signe en 1980 Raging Bull, biographie du boxeur Jake La Motta qui vaut à Robert DeNiro l'Oscar du meilleur acteur et à Thelma Schoonmaker celui du Meilleur Montage. Raging Bull obtiendra aussi une citation à l'Oscar de la mise en scène et du meilleur Fillm.

Après La valse des pantins, comédie satirique opposant DeNiro et Jerry Lewis, Scorsese signe la comédie noire After Hours, qui obtient le Prix de la Mise en Scène à Cannes. En 1986, il dirige Paul Newman et Tom Cruise dans La couleur de l'argent, une suite de L'Arnaqueur, qui vaut à Newman son 1er Oscar.

En 1988, il réalise La dernière tentation du Christ, pour lequel il remporte une nouvelle citation à l'Oscar.
L'année suivante il signe le sketch Life Lessons (Apprentissages) de New York Stories, interprété par Nick Nolte et Rosanna Arquette.

En 1990, il revient à l'univers de la Petite Italie avec Les Affranchis, qui cumule 6 nominations à l'Oscar (notamment au titre du meilleur film et de la meilleure réalisation). Le film vaudra aussi à Joe Pesci l'Oscar du Meilleur Rôle Secondaire, et à Scorsese le prix des Los Angeles Film Critics, du New York Film Critics Circle et de la National Society of Film Critics, ainsi que le British Academy Award.

En 1991, il signe le thriller Les nerfs à vif, qu'interprètent Robert DeNiro et Nick Nolte. En 1993, il tourne son 1er film d'époque, Le temps de l'innocence, d'après le classique d'Edith Wharton, avec Michelle Pfeiffer, Daniel Day-Lewis et Winona Ryder.

En 1995, il écrit avec Nicola Pileggi et réalise Casino, une fresque lyrique de la mafia des jeux interprétée par Robert DeNiro, Joe Pesci et Sharon Stone, et conçoit avec Michael Henry Wilson le documentaire A personal journey with Martin Scorsese through american movies, dont il tirera un album du même titre. Deux ans plus tard, il en tourne le pendant avec Il mio viaggio in Italia, consacré au cinéma néoréaliste, pour lequel il reçoit le William K. Everson Award, et évoque la jeunesse du Dalaï Lama dans Kundun. En 1999, il dirige Nicolas Cage et Patricia Arquette dans A tombeau ouvert et en 2002 réalise Gangs of New York qui totalisera 10 nominations à l'Oscar et notamment celles de Meilleur film et Meilleur réalisateur.

Parallèlement à ses propres films, il produit Les Arnaqueurs de Stephen Frears, Mad dog and glory de John McNaughton, Clockers de Spike Lee, Grace of my heart d'Allison Anders, Kicked in the head de Matthew Harrison et The Hi-Lo Country de Stephen Frears. Cinéphile de longue date, défenseur passionné de l'héritage cinématographique, il a lancé en 1980 une vaste campagne pour la préservation des films et fondé en 1990 avec 7 autres grands réalisateurs la Film Foundation, une organisation à but non-lucratif vouée à la conservation et à la restauration des films.

Il a également monté en 1992 la société de distribution Martin Scorsese Presents, dédiée à la restauration et la rediffusion aux Etats-Unis des grands classiques du cinéma.

Il a produit une série documentaire The blues, diffusée en 2003 sur la chaîne PBS et distribuée en salles.

Parmi ses nombreuses distinctions et récompense : Réalisateur de l'année 1990 par la Cinémathèque américaine; docteur Honoris causa de l'Université de Princeton; Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres; Cavaliere di Gran Croce par le président de la République italienne. Il a reçu en outre le David Di Donatello pour l'ensemble de sa carrière et le LifeTime Achievement Award de l'American Film Institute et de la Director's Guild of America.

En 2005, il retrouve DiCaprio dans Aviator, film historique sur la vie de Howard Hughes. L'année suivante, il réalise Les infiltrés. En 2008, il offre une plongée au cœur des Rolling Stones avec son documentaire Shine a light. En 2011, il s'attaque cette fois-ci, dans un tout autre registre, aux aventures parisiennes et mystérieuses d'Hugo Cabret, conte de Noël en 3D dans lequel il dirige le jeune Asa Butterfield, ainsi que Jude Law. Le film est un succès aux Oscars puisqu'il remporte pas moins de 5 récompenses  (avec 11 nominations au total) : Oscars de la Meilleure photographie, des Meilleurs décors, du Meilleur son, du Meilleur montage sonore et des Meilleurs effets visuels.
Lire la suite
Martin Scorsese

A dernièrement tourné avec