Melvil Poupaud

Le Portrait interdit (2017)

Photo dernier film Melvil Poupaud
Photo dernier film Melvil Poupaud

Biographie

C'est à l'âge de 10 ans, avec son 1er cachet d'acteur, qu'il s'achète sa première batterie. Au début des années 80, quand Melvil se fantasme en batteur, Yarol Poupaud, son aîné de 4 ans, joue déjà de la guitare. C'est lui, le musicien professionnel, membre du groupe FFF depuis une décennie, et déjà à l'origine de la 1ère aventure musicale de Melvil, "Mud", un groupe de rock garage qui décroche un petit succès avec son 1er album.

Melvil Poupaud doit faire ses preuves. Et il lui faut 5 ans pour parvenir à la fluidité d'Un simple appareil, son 1er album sous son nom, où il joue de nombreux instruments, écrit et compose, explore et délimite son territoire, tout en en confiant la production à Yarol. Il propose dans ce 1er album un répertoire varié entre folk, rock, bossa, pop et électro... Un disque à l'image de sa chanson Sorti de l'auberge : sorti des voies où on l'attendait, en affirmant ses différences à paraître branché. Il joue plutôt unplugged, débranché, comme la recherche d'une mise à nu sans ostentation ni exhibition : comme dans son plus simple appareil...

Parallèlement, il mène sa carrière au cinéma qui le voit débuter à 10 ans dans La ville des pirates. Grâce à sa mère, attachée de presse, il rencontre le réalisateur Raoul Ruiz qui lui donne un rôle dans ce film d'aventure en 1983. Suivent 2 autres collaborations : L'Eveillé du pont de l'Alma et L' Ile au trésor. En 1989, il tourne La Fille de quinze ans de Jacques Doillon et est nommé au César du Meilleur espoir masculin.

Il apparaît ensuite dans L' Amant de Jean-Jacques Annaud, puis est révélé dans Les Gens normaux n'ont rien d'exceptionnel de Laurence Ferreira Barbosa et qui lui permet d'obtenir une 2ème nomination pour le César du meilleur espoir masculin. En 1995, on le retrouve en jeune homme ténébreux dans Le Plus Bel Age de Didier Haudepin. Il joue dans Le Journal du séducteur de Danièle Dubroux et dans Conte d'été d'Eric Rohmer. En 1995, il retrouve son réalisateur fétiche Raoul Ruiz pour Trois vies et une seule mort puis Généalogies d'un crime aux côtés de Catherine Deneuve (1996) et Le Temps retrouvé (1998) avec John Malkovich.

Il travaille ensuite avec les jeunes cinéastes comme Graham Guit pour Le Ciel est à nous, Les Kidnappeurs ou Marion Vernoux pour son film Reines d'un jour. En 2003, il est à l'affiche du Divorce de James Ivory et des Sentiments de Noémie Lvovsky. En 2005, il tourne Temps qui reste, drame de François Ozon où il incarne un jeune homme qui n'a plus que quelques mois à vivre.

On le voit ensuite dans L'Heure zéro, adapté d'un roman policier d'Agatha Cristie. Puis, il tourne dans le film américain Broken English, et les français Un homme perdu et Un conte de Noël d'Arnaud Desplechin, qui est en compétition officielle à Cannes 2008. On le retrouve ensuite dans Le crime est notre affaire avec André Dussollier et Catherine Frot.

Melvil Poupaud a également réalisé un film, Melvil, où il se met lui-même en scène. En 2009, on le retrouve à l'affiche de Lucky Luke de James Huth, aux côtés notamment de Jean Dujardin, Michaël Youn et Daniel Prévost. Il y tient le rôle de Jesse James.



Lire la suite
Melvil Poupaud

Filmographie


A dernièrement tourné avec