Miki Manojlović

Promets-moi (2008)

Photo dernier film Miki Manojlović
Photo dernier film Miki Manojlović

Biographie

Miki Manojlović  joue aussi bien au théâtre qu'au cinéma, tant à l'étranger que dans son propre pays. Sa filmographie comprend plus de 40 films. Il n'a pas seulement joué dans sa langue maternelle, le serbe, mais aussi en anglais, en français et en rom. En 2004 il a reçu le prix Pavle Vuisic pour toute sa carrière et sa contribution au cinéma yougoslave.

Cet acteur cosmopolite et précoce est monté sur les planches pour la 1ère fois à l’âge de 6 ans. En 1968, il s’inscrit à l’Ecole d’Art Dramatique de Belgrade. Dès 1970, il incarne quelques rôles pour la télévision serbe avant de remonter sur scène un an après. En 1972, il termine ses études à Belgrade, et s’engage dans une carrière théâtrale où il brille dans des rôles phares tels que : Hamlet, Charles II, Caligula, Macbeth, Cyrano...

Il participe à de nombreuses séries et téléfilms durant les années 70 et se lance dans le cinéma en 1974 avec Otpisani d’Aleksandar Djordjevic. Sa carrière d’acteur de cinéma débute plus concrètement dans les années 80 où il enchaîne des rôles principaux dans des films tels que On n'aime qu'une fois de Rajko Grlic (1980) et Mi-figue mi-raisin de Srdjan Karanovic (1981) avec lequel il remporte le 1er prix du rôle masculin au Festival de Valencia en Espagne.

On le retrouve au Festival de Venise de 1985, avec Les fraises sont restées à travers la gorge de Srdjan Karanovic, un film qui aborde la Yougoslavie contemporaine. C’est cette même année qu’il devient un acteur à la notoriété internationale en interprétant Mesa, le père de famille déporté de Papa est en voyage d’affaires de Kusturica. Le film remporte une Palme d’Or à son réalisateur et se présente comme un tremplin sans précédent pour la carrière de Miki qui dépasse enfin les frontières de la Yougoslavie. Il démontre au public qu’il est à même d’interpréter tout type de personnage avec une intensité sans précédent.

Après des quantités de rôles différents dans différents pays, il remet les couverts avec son ami Kusturica en campant le 1er rôle dans Underground (1995). Une fois de plus Kusturica repart de Cannes avec la Palme d’Or. Miki est récurrent dans l’univers filmique de son compatriote. Mis à part les 2 Palmes d’Or, il apparaît sous les traits d’un prêtre toxicomane dans Chat Noir, Chat Blanc. Et s'il n’avait été déjà engagé pour le Mahabharata de Peter Brook (au théâtre), il aurait également joué dans Le Temps des Gitans.

En 2007 / 2008 il se retrouve une fois de plus devant la caméra de Kusturica dans Promets-moi.
Lire la suite
Miki Manojlović

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec