Paul Lukas

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (2010)

Photo dernier film Paul Lukas
Photo dernier film Paul Lukas

Biographie

Né à Budapest (quelques doutes subsistent sur la date exacte de naissance, entre 1887 et 1895), Pál Lukács, plus connu sous son nom américanisé de Paul Lukas, arrive à Hollywood en 1927 et obtient sa naturalisation en 1933. Il est alors auréolé d'une brillante carrière au théâtre et au cinéma, marquée notamment par sa collaboration avec Max Reinhardt.

Invité par son compatriote le producteur Adolph Zukor, ce bel homme au maintien raffiné est très vite embauché pour donner la réplique aux stars de l'époque Pola Negri (Les Trois Coupables), Carole Lombard (Pas un seul homme), Sylvia Sidney (Les Carrefours de la ville) ou encore Katherine Hepburn (Les quatre filles du Docteur March), la plupart du temps dans des rôles de séducteur européen dont Hollywood raffole.

Suivant le destin de nombreux acteurs européens exilés à Hollywood durant les années 30, il se fait ensuite une spécialité des rôlesd e traître nazis dans des films de propagande anti-nazi qui fleurissent durant la guerre. L'accent germanique pronocné, Lukas se prête au jeu sans trop mauvais gré dans des production comme Les Aveux d'un espion nazi d'Anatole Litvak en 1939.

Cette carrière stéréotypée n'étant évidemment pas de taille à satisfaire un acteur de sa carrure, Lukas s'épanouit alors parallèlement sur scène, à Broadway, qui lui offre des personnages à sa mesure (il joue notamment La Maison de poupées d'Ibsen). Une de ses pièces, Watch on the Rhine, fera d'ailleurs son succès au cinéma lorsque le metteur en scène Herman Shumlin l'adapte sous le titre Quand le jour viendra (1943).

Récompensé de l'Oscar du meilleur acteur, Lukas se consacre alors au théâtre mais, fort de sa légitimité, ne rechigne pas à courir les plateaux, essentiellement pour de prestigieux projets comme 20 000 Lieux sous les mers de Richard Fleischer (1954) ou Les Quatre cavaliers de l'Apocalypse fresque brûlante de Vincente Minnelli (1962).

Plus actif à la télévision que sur grand écran dans les années 60, Paul Lukas était également connu pour ses sympathies conservatrices entretenues au sein de la sordide Motion Picture Alliance for the Preservation of American Ideals. Il succombe à une crise cardiaque le 15 août 1971, à Tanger, alors qu'il cherche une maison pour sa retraite.
Lire la suite
Paul Lukas

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec