Paul Meurisse

Le deuxième souffle (2007)

Photo dernier film Paul Meurisse
Photo dernier film Paul Meurisse

Biographie

Né à Dunkerque, Paul Meurisse passe pourtant sa paisible sous le chaud soleil de Corse. Il mène alors des études de droit à Aix-en-provence qui le conduise droit vers un confortable poste de clerc de notaire. Pourtant, loin de cette vie rangée, il rêve d'entrer dans les milieux artistiques et tente, à 24 ans, sans l'accord de ses parents, un radio-crochet à Paris.

Cette première expérience est très vite suivie d'effets, puisque Paul devient danseur de revue et court les cabarets parisiens avec un répertoire de chansons gaillardes au savoureux double sens. Quelques années compagnon d'Edith Piaf, c'est à son retour du front en 1940 qu'il entame vraiment sa carrière. Au cinéma, il joue dans Montmartre-sur-seine aux côtés de "la môme" (1940) puis accumule très vite les seconds rôles, en directeur de pensionnat dans Les Diaboliques (1956) ou en avocat dans La Vérité (1960).

Son élégance, le raffinement ambigu de sa diction en font alors une des figures les plus appréciées du cinéma français d'alors. Il tourne ainsi avec Carné (la Fleur de l'âge, 1947), Cayatte (Le Dessous des Cartes, 1948), Decoin (L'affaire des poisons, 1955) ou Renoir (Le Déjeuner sur l'Herbe, 1959), tout en poursuivant une florissante carrière sur la scène de la Comédie française dont il devient pensionnaire de 50 à 59 suite au succès de Macadam.

Deux rencontres marquent alors sa carrière populaire. Celle avec Lautner d'abord, qui lui confie le rôle du commandant Theobald Dromart dit le "Monocle" dans la trilogie d'espionnage et d'humour (Le Monocle noir, L'Oeil du Monocle, Le Monocle rit jaune). Malgré la qualité plutôt médiocre des films, Paul Meurisse prouve ici sa capacité à allier sophistication et comique à double sens avec brio. L'autre rencontre est peut-être celle qui lui offrira ses plus beaux rôles : il tourne, sous la direction de Jean-Pierre Melville, maître du polar français, dans Le Deuxième Souffle (1966) et L'armée des ombres (1969).

Ces deux prestations pleines de gouaille mais emplies de noirceur constituent ses derniers grands rôles au cinéma et le consacrent dans le monde artistique. Il se content dès lors de jouer dans des films de ses compères Audiard, Deray (Doucement les basses) et Giovanni (Le Gitan), mais le cinéma d'où il vient semble définitivement en perte de vitesse. il s'éteint à son domicile de Neuilly-sur-Seine, le 19 Janvier 1979.
Lire la suite
Paul Meurisse

Filmographie


Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec