Philippe Falardeau

Outsider (2017)

Photo dernier film Philippe Falardeau
Photo dernier film Philippe Falardeau

Biographie

Philippe Falardeau est né en 1968 au Québec, Canada. Il est titulaire d'un baccalauréat en sciences politiques (Université d'Ottawa, 1989). Il étudie ensuite les relations internationales à l'université de Laval de 1989 à 1992. Il réalise ensuite une vingtaine de courts-métrages à travers le monde en participant à la course Destination Monde dont il sortira vainqueur.

Puis il passe un an à Paris, engagé par Marcel Beliveau pour piéger les vedettes françaises dans l'émission "Surprise sur prise". Fort de cette expérience il réalise Pâté Chinois, un documentaire politique-humouristique sur l'immigration asiatique au Canada.
La moitié gauche du frigo, son premier long-métrage de fiction, non content de remporter de nombreuses récompenses au Canada, notamment le prix du Meilleur premier film canadien au Festival international de Toronto, a tenu l'affiche à Montréal pendant plus de 20 semaines.

Fanatique de football américain et de paléoanthropologie, il se déplace toujours en vélo.

A propos de La moitié gauche du frigo il déclare : "Quand j'ai commencé l'écriture de La moitié gauche du frigo, j'étais en mission. Je voulais parler des absurdités économiques et sociales qui génèrent des exclus et accouchent de gens sans travail, prouvant que nos nouvelles économies se passent volontiers de main d'oeuvre et que la prospérité est surtout l'affaire des riches. J'ai donc imaginé l'histoire de Christophe, un ingénieur au chômage qui patauge tant bien que mal dans les dédales de la recherche d'emploi. Christophe est accompagné de son ami Stéphane qui s'est donné comme mission de filmer sans relâche les péripéties du chômeur pour en tirer un documentaire incisif et accusateur.

Trois mois après le début de mon projet, le taux de chômage est en baisse et mes ambitions ont rencontré une nécessaire modestie. Au fil de la réécriture, du tournage et surtout du montage, le film a pris une coloration nouvelle, m'imposant une reflexion plus nuancée. Le propos social s'est transformé en canevas sur laquelle se déroule une histoire plus humaine. A travers la question du chômage et de la responsabilité sociale, j'ai voulu parler de notre rapport au travail. Je suis de ceux qui pourfendent volontiers les abus de l'économie de marché. Mais même le discours engagé le mieux intentionné a ses limites. La moitié gauche du frigo est un peu le reflet de mes propres contradictions, de mon tiraillement entre ma vision d'une certaine éthique économique et les compromis nécessaires aux rapports humains. En optant pour la forme documentaire, j'ai voulu souligner et amplifier cette opposition. Le personnage de Stéphane veut dénoncer ce qu'il perçoit comme injustice dans la situation de Christophe. Ce faisant il finit par en oublier les sentiments mêmes de son ami et leur rapport s'en trouve affecté. En fin de compte, mon film est un curieux objet qui appelle un certain travail de la part du spectateur et qui interpelle son sens critique."
Août 2000.

Son deuxième long-métrage, Congorama, a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs de l'édition 2006 du Festival de Cannes, pour ensuite gagner 5 prix Jutra en 2007, dont "meilleur film", "meilleur réalisation" et "meilleur scénario".
Lire la suite
Philippe Falardeau

A dernièrement tourné avec