Philippe Grandrieux

Malgré la nuit (2016)

Photo dernier film Philippe Grandrieux
Photo dernier film Philippe Grandrieux

Biographie

Philippe Grandrieux est né en 1954 à Saint-Etienne. Il fait des études de cinéma à l'INSAS puis se lance dans la réalisation de fictions et de films documentaires. Rapidemment, il commence à travailler sur la scène expérimentale belge : il y monte des installations vidéos. Dans les années 80, il invente des formes et des formats qui mettent en question le documentaire, l'information, l'essai et remet alors en cause les fondements de l'écriture audiovisuelle. En 1990, il lance l'atelier Live qui produit des plans séquences d'une heure commandés à des artistes comme Thierry Kuntzel, Robert Kramer ou Robert Frank. Philippe Gandrieux a aussi enseigné ponctuellement à la Femis et à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

Ses deux premiers long métrages, Sombre en 1999 (récompensé au festival de Locarno) et La Vie nouvelle en 2002, font référence en termes de photographie, de travail sur le son, d'expérimentation narrative et figurative. Les films de Philippe Grandrieux offrent des expériences sensorielles intenses, au croisement du cinéma de genre et des formes du cinéma expérimental, pour stimuler l'investissement psychique du spectateur. Sur des trames narratives pourtant linéaires voire sérielles, avec une iconographie tissée d'archétypes renvoyant à des images archaïques (souvent le conte, la légende), les films de Philippe Grandrieux déploient un monde d'énergies, ancré dans les sensations et les affects.

Pour ses bandes-sons, Philippe Grandrieux a travaillé avec Alan Vega (pour Sombre), et avec le groupe de poètes, performers et musiciens Etant Donnés (pour La Vie nouvelle). En 2007, le chanteur Marylin Manson, demande à Philippe Grandrieux de réaliser un clip pour Putting Holes in Happiness, titre de l'album Eat Me, Drink Me.

En 2008, un hommage lui est rendu au Japon dans la célèbre salle Uplink de Tokyo, sous le titre Extreme Love - autour de Philippe Grandrieux. La même année, la Tate Modern de Londres, dans le cadre de la rétrospective Paradise Now ! Essential French Avant-Garde Cinema 1890-2008, programme Putting Holes in Happiness et consacre une séance monographique à Philippe Grandrieux, avec La Vie nouvelle, L'Arrière saison et un extrait de Un lac alors en cours de montage.

Un lac, sur nos écrans en 2009, fait le tour du monde des festivals : Venise, Pusan, Londres, Manille, Montréal, Marseille, Jérusalem, Buenos-Aires, Mexico, Prague, Hong Kong… Il obtient à la 65ème Mostra de Venise une Mention Spéciale dans la catégorie Orizzonti qui récompense les films ouvrant des nouvelles tendances du cinéma. Dans le cadre du Festival Paris-Berlin-Madrid, le Centre Pompidou présente Un lac en avant-première à Paris en décembre 2008. En 2009 toujours dans le cadre de ce festival, le film est présenté au Musée Reina Sofía à Madrid.

Le travail de Philippe Grandrieux fait référence dans les universités et écoles d'art du Mexique, d’Australie, des États-Unis, d’Angleterre, d’Argentine et en France : à la Sorbonne, la Fémis, aux Beaux-Arts de Paris, d’Aix-en-Provence, de Marseille... En 2009, ses long-métrages, installations vidéo et documentaires sont programmés à la Cinémathèque de Mexico, au festival de Guadalajara au Mexique ainsi qu’au festival ERA New Horizon en Pologne.
Lire la suite
Philippe Grandrieux