Preston Sturges

Les voyages de sullivan (2013)

Photo dernier film Preston Sturges
Photo dernier film Preston Sturges

Biographie

De son vrai nom Edmund Preston Biden, Preston Sturges naît  à la fin du XIX ème siècle à Chicago.

Si les rebondissements de sa vie semblent encore peu clairs, il n'en est pas moins vrais qu'ils sont remplis de péripéties. Avant la Première Guerre Mondiale, le futur réalisateur oscille entre l'Europe et les Etats-Unis. En 1916, après avoir été coursier pour la bourse, il est enrôlé dans l'Armée. A son retour, attiré par les inventions, il échoue dans la réalisation de ses idées.  C'est pendant sa convalescence suite à une opération de l'appendicite que Preston écrit en 1929 sa première pièce. Il trouve sa voie et devient scénariste et apprend à affiner son style. Ce n'est qu'à partir des années 40 que Preston Sturges devient réalisateur.

Et ça commence fort pour Sturges puisqu'il réalise Le Gros Lot (1940), inspiré d'une de ses pièces écrites pour Broadway et qui annonce le rythme de ses futures comédies débridées. L'année suivante est celle de deux classiques de l'oeuvre de Sturges : Un cœur pris au piège avec Henry Fonda et Barbara Stanwick, satire échevelée sur la guerre des sexes. Grand succès public et critique, le film obtient une nomination à l'Oscar du meilleur scénario. Puis arrive le chef d'oeuvre du réalisateur, Les voyages de Sullivan, où un réalisateur tente de tourner un film réaliste, intitulé O Brother Where Art Thou, en se déguisant en clochard. Les frères Coen rendront hommage à ce film dans le O'Brother avec George Clooney.

Par la suite, le réalisateur tourne des oeuvres qui demeurent, malheureusement, méconnues (Oh quel mercredi!, Infidèlement vôtre, Les Carnets du Major Thompson ) mais tourne avec les plus grands (Rex Harrison, Harold Lloyd, Linda Darnell...). Bien que bataillant toujours avec les studios pour avoir le plus de contrôle possible sur ses films, Preston Sturges a su insuffler à la comédie américaine une rythme autant par les situations que par la finesse de dialogue et demeure, pour beaucoup, autant un précurseur que ses pairs d'époque (Capra, Hawks) et peut se vanter d'avoir ouvert la voie aux futures oeuvres de Billy Wilder.

Preston Sturges est décédé le 6 août 1959 à New York.

Lire la suite
Preston Sturges

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec

William Wyler

Réalisateur

Margaret Sullavan

Luisa Ginglebusher

Herbert Marshall

le docteur Max Sporum