R. Lee Ermey

Massacre à la tronçonneuse : le commencement (2007)

Photo dernier film R. Lee Ermey
Photo dernier film R. Lee Ermey

BIOGRAPHIE

Né à Emporia, dans le Kansas, R. Lee Ermey démarre sa vie bien loin des plateaux de cinéma. D'abord délinquant à la petite semaine, il n'a pas trop le choix le jour où un juge, en 1961, lui propose d'entrer dans l'armée afin d'éviter la prison. Il passe alors plus de 10 ans dans le corps des Marines, devenant sergent instructeur, seravant au Vietnam avant de cumuler les récompenses et les traumatismes liés à ses expériences guerrières (il a souvent affirmé être sujet à de terribles cauchemars).

Réformé en 1972, il utilise l'argent gagné pour étudier, à l'Université de Manille aux Phillipines. C'est là qu'en 1978 il rencontre Francis Ford Coppola qui lui offre un petit rôle de sergent dans Apocalypse now. Avec sa carrière et ses médailles, il accumule alors les petits rôles de militaire rugueux jusqu'à l'année 1987.

Pour Full metal jacket, Kubrick voulait faire d'Ermey son consultant technique, mais devant le caractère en acier trempé et la verve pour le moins fleuri de l'ex-Marine, il lui confie le rôle du Sergent Hartmann, partition qu'il improvise partiellement et qui imprime une marque puissante sur le film. La prestation lui vaut d'ailleurs un Golden Globe et lui permet de lancer une carrière essentiellement appuyée sur des seconds rôles.

Ainsi, celui qu'on a aimablement surnommé "The Gunny", prête sa carrure de rustaud à des films d'action (Terrain Miné, Body Snatchers) aussi bien qu'à des thrillers tendus comme Seven (1995) ou des drames subtils comme La Dernière marche et Leaving Las Vegas. Après quelques piges comme voix militaire des dessins animés Toy Story 1 et 2 Marcus Nispel lui offre à nouveau un rôle de "redneck" psychopathe et amateur d'ordre dans Massacre à la tronçonneuse, prestation qu'il reprend sous la direction de Jonathan Liebesmann dans le prequel Massacre à la tronçonneuse : le commençement (2007).
R. Lee Ermey