René Féret

Le Chant du merle (2016)

Photo dernier film René Féret
Photo dernier film René Féret

Biographie

Né en 1945 à La Bassée dans le nord, René Féret s'oriente d'abord vers une carrière d'acteur. Il se forme à l'Ecole Nationale d'Art Dramatique de Strasbourg. S'ensuivent des années difficiles après le décès de son père : il est interné pour un temps dans un hôpital psychiatrique. Cette expérience douloureuse lui fournit de la matière pour son premier long métrage L' Histoire de Paul qui remporte le prix Jean Vigo en 1975.

Suivent deux films autobiographiques dont l'action se déroule dans le nord de la France, dont il est originaire : La Communion solennelle, sélectionné à Cannes en 1977, et Baptême (1990). Progressivement, il se constitue une petite troupe d'acteurs fidèles comme Valerie Stroh (Le Mystère Alexina, 1985) ou Jacques Bonaffé (Les Frères Gravet, 1995), et passe à un cinéma plus contemporain et psychologique (Rue du retrait, 2000).

A la fin des années 90, le cinéaste se voit dans l'obligation de fonder sa propre société JLM Productions, tant il a du mal à faire produire et distribuer ses films. Il continue cependant de jouer dans des films d'autres réalisateurs (Est-Ouest de Régis Wargnier, 1999) et se réserve même de petits rôles dans ses propres films.

Il revient en 2003 avec La Communion solennelle, dans une veine historique et familiale, et L' Enfant du pays en 2002. En 2007, il renoue avec l'autobiographie avec Il a suffi que Maman s'en aille... où il se confie sur ses relations avec ses filles à travers le duo incarné par Sagamore et Salomé Stévenin. Enfin en 2008, il sort une nouvelle oeuvre intimiste : Comme une étoile dans la nuit avec Salomé Stévenin et Nicolas Giraud.
Lire la suite
René Féret

A dernièrement tourné avec