Roland Blanche

La question (2001)

Photo dernier film Roland Blanche
Photo dernier film Roland Blanche

Biographie

Né à Choisy-le-Roi, Roland Blanche est un imitateur particulièrement doué qui débute sur les planches su théâtre de Choisy et parcourt la France jusqu'à l'âge de 14 ans. Elève au cours Simon, ses professeurs le dissuadent de tenter le Conservatoire. Qu'à cela ne tienne, Roland décide de se lancer dans le cinéma et son physique de rond bougon.

Ses premières tentatives sont des échecs et, échaudé par l'expérience, il s'éclipse pendant 10 ans pour devenir sacristain au temple de Boulogne-Billancourt. En 1972, il rencontre alors Yves Boisset et Jean-Michel Ribes, qui resteront pour lui deux fidèles compagnons de route. Il commence donc une seconde carrière, chez Boisset d'abord (RAS en 1972, Le juge fayard dit "le Sherif" en 1977) puis dans bien d'autres univers radicalement éloignés les uns des autres : Gainsbourg (Equateur en 1983), Godard (Hélas pour moi en 1992) ou Robert Kramer (Diesel en 1984).

A chaque fois, il développe des seconds rôles noirs, volontiers violents, de petites frappes cruels ou de minables, auxquels il donne une épaisseur humaine insoupçonnée. À l'opposé, chez deux de ses cinéastes fétiches, Jean-Pierre Mocky et Francis Veber, c'est son potentiel comique, voire grotesque qui fait merveille comme dans Le Miraculé (1986) ou Les Compères (1983). Besson, grand pourvoyeur de seconds rôles, utilisera également ses talents dans Nikita (1990).

Avec plus de 100 films à son actif, Roland Blanche a traversé près de 30 ans d'histoire du cinéma français, incarnant comme Jean-Claude Dreyfus et d'autres, une certaine éthique du second rôle, à la fois effacé et dense. Il a également tout au long de sa carrière joué au théâtre des textes modernes ou classiques pour Jean-Michel Ribes ou Jacques Weber. Il meurt dans son sommeil, le 13 septembre 1999, dans sa maison de Thiais.
Lire la suite
Roland Blanche

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec