Romane Bohringer

Le Gang des Antillais (2016)

Photo dernier film Romane Bohringer
Photo dernier film Romane Bohringer

Biographie

Romane Bohringer est née le 14 août 1973, à Pont-Sainte Maxence dans l'Oise.

Sa carrière débute en 1986 dans un premier long métrage, Kamikaze, de Didier Grousset. En 1990 elle renouvelle l'expérience avec Ragazzi de Mama Keita. Ses qualités d'actrice lui valent l'attention de Peter Brook qui la recrute pour monter "La tempête" de William Shakespeare au théâtre des Bouffes du Nord. Cet essai sera prolongé par une tournée internationale.

On la remarque à nouveau au cinéma dans Les nuits fauves avec un rôle très difficile et ambigü. Ce film, de et avec Cyril Collard, raconte l'histoire, très autobiographique, d'un jeune homme, à la sexualité variable et victime du sida. Romane, qui joue sa compagne, laisse éclater une personnalité très forte. En 1993 elle participera une seconde fois à une des oeuvres du jeune cinéaste avec un clip musical: "Là-bas – Somewhere". Un de ses plus grands rôles est peut-être le personnage déchiré de Mina Tannenbaum, dans le film du même nom de Martine Dugowson réalisé en 1994. Elle incarne cette jeune peintre torturée et amoureuse de sa meilleure amie, incarnée par Elsa Zylberstein.

Depuis elle revient régulièrement au théâtre avec "Roméo et Juliette" ou "Lulu" de Hans-Peter Cloos. On la remarque également dans "La ménagerie de verre" de Tennessee Williams, monté par Irina Brook en 2001 ou encore avec "Le conte d'hiver" de William Shakespeare, mis en scène par Pierre Pradinas en 2002.

Au cinéma, elle privilégie les films intimistes comme La Femme de chambre du Titanic de Bigas Luna ou Vigo, histoire d'une passion de Julien Temple. On la voit aussi dans Le Petit Poucet d'Olivier Dahan (2001) ou on l'entend dans La Marche de l'empereur de Luc Jacquet (2005). Elle retrouve Benoît Cohen pour Qui m'aime me suive de Benoît Cohen (2006) puis demeure à l'affiche du très attendu Bal des actrices de Maiwenn Le Besco (2009).
Lire la suite
Romane Bohringer