Sarah Polley

Stories We Tell (2013)

Photo dernier film Sarah Polley
Photo dernier film Sarah Polley

Biographie

Dans De beaux lendemains, le film d'Atom Egoyan cité à l'Oscar et lauréat du Grand Prix du Jury du festival de Cannes 1997, Sarah Polley était la jeune adolescente qui s'oppose à Ian Holm. Pour son interprétation elle a remporté les prix de la critique de Boston et de Chicago. Depuis, elle s'est imposée comme une actrice disposant d'un large registre de jeu à travers des rôles très différents, lumineuse dans ma vie sans moi d'Isabel Coixet.

Le film a été présenté au Festival de Berlin 2003 et a obtenu le Best Canadian Feature Award de l'Atlantic Film Festival.

Elle a tenu l'un des rôles principaux(Ana) du blockbuster L'armée des morts de Zack Snyder.

On la retrouve dans The I inside, réalisé par Roland Suso, d'après la pièce de Michael Cooner "Point of death". Elle y a pour partenaires Ryan Philippe, Piper Perabo et Stephen Rea.

Elle a par ailleurs été la vedette de The Event, un film indépendant réalisé par Thom Fitzgerald avec Parker Posey.

En 1999 elle été la partenaire de Stephen Rea dans le drame romantique Guinevere d'Audrey Wells, qui a obtenu le Prix du Jury au Festival de Deauville et le Prix du meilleur scénario au Festival de Sundance. La même année Sarah Polley a été nommée à Lindependant Spirit Award de la meilleure actrice dans un second rôle pour la comédie noire de Doug Liman, Go !

Née le 8 janvier 1979 à Toronto, Ontario au Canada, elle débute sa carrière d'actrice à 4 ans dans One Magic Christmas de Philip Borsos. A 8 ans, elle tenait le rôle-titre de la série de PBS Ramona et à 9, elle a joué dans Les avantures du Baron de Munchausen de Terry Gilliam et a remporté le Gemini Award pour son interprétation dans le téléfilm Lantern Hill. Elle a joué également dans la série lauréate d'un Emmy Les contes d'Avonlea.

A 14 ans, elle était l'une des interprètes d'Exotica d'Atom Egoyan. A 16 ans elle incarnait une femme bien plus âgée qu'elle dans Joe's so mean to Jesephine de Peter Wellington.

Elle ajoute à ce talent ceux de scénariste et de réalisatrice, notamment avec l'épisode The Harp de la série dramatique The shield stories, d'après l'oeuvre de l'écrivain canadien Carol Shields. En 1999, elle fait ses débuts pour le cinéma avec un court-métrage dramatique Don't think twice, très applaudi au Festival de Toronto et présenté à Sundance. Elle a ensuite signé un autre court, The best day of my life, puis en juin 2001, un film plus long I should love présenté au Festival de Sundance 2002. Elle passe finalement au long-métrage avec Loin d'elle, une histoire d'amour entre deux personnes âgées sur fond de maladie d'Alzheimer.

Elle est ensuite apparue dans de nombreux projets atypiques, montrant un goût certain pour le cinéma indépendant et les réalisateurs de qualité. Récemment, on a pu la voir au cinéma dans Don't come knocking de Wim Wenders et The secret life of words d’Isabel Coixet.

La même année, elle est membre du Jury des longs métrages du Festival de Cannes, présidé par Stephen Frears. En 2009, on la retrouve à l'affiche du conte fantastique Mr Nobody de Jaco Van Dormael, aux côtés de Diane Kruger, Jared Leto et Rhys Ifans.
Lire la suite
Sarah Polley

A dernièrement tourné avec