Satyajit Ray

La Maison et le Monde (2008)

Photo dernier film Satyajit Ray
Photo dernier film Satyajit Ray

Biographie

Né dans une famille aisée de Calcutta, d'un père écrivain et poète majeur de la littérature bengalie (Sukumar Ray), Satyajit Ray reçoit une éducation classique, en héritier de la Renaissance bengalie. Il étudie au Presidency college, avant de rejoindre l'université de Visva-Bharati, fondée par le poète Rabîndranâth Tagore à Santiniketan.

D'abord maquettiste publicitaire, il fonde en 1942 un ciné-club à Bombay, puis la Calcutta Film Society en 1947 : cinéastes américains comme européens y sont projetés, notamment les néo-réalistes qui font forte impression sur lui. C'est la rencontre du cinéaste français Jean Renoir, lors du tournage en Inde du film Le Fleuve et le visionnage du film italien néo-réaliste Le Voleur
de bicyclette
, lors d'un voyage à Londres qui le décident à se lancer dans la réalisation cinématographique.

Son premier film, Pather Panchali est inspiré du roman éponyme de Bibhutibhushan Bandopadhyay. Chose rare à l'époque il le tourne en décor réel, le finance seul et fait appel à des amis pour tenir les rôles d'acteurs. A court de fonds, il obtient un prêt du gouvernement du Bengale ce qui lui permet d'achever le film. C'est un succès artistique autant que commercial, et Ray reçoit un prix en 1956 au Festival de Cannes, faisant découvrir au monde l'industrie cinématographique indienne.

Si le cinéma de Ray est d'inspiration réaliste, il est surtout profondément ancré dans la tradition bengalie. Sa splendeur visuelle et sa maîtrise formelle créent une atmosphère ouatée, volontiers vaporeuse et fascinante. Satiriste à ces heures, il exprime une vision cynique du monde politique indien, mâtinée d'une vraie compassion pour les classes pauvres. Auteur de 37 films il a bati sa renommée autour de la trilogie d'Apu, composée de Pather Panchali (La Complainte du sentier) de L'Invaincu et enfin du Monde d'Apu, mais aussi grâce à des chefs-d'oeuvre aussi puissants que Le Salon de Musique ou La Maison et le monde.

Ray s'est investi largement dans la production de ses films, allant jusqu'à en composer la bande originale ou à en créer les affiches. Il s'est aussi essayé aux métiers d'écrivain et de critique de cinéma. Grâce au soutien permanent de personnalités comme John Huston, Akira Kurosawa et Jean Renoir, ses oeuvres ont pu être largement diffusées dans le monde, à tel point qu'en 1992, quelques jours avant sa mort, il a obtenu un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Il meurt le 23 avril 1992.
Lire la suite
Satyajit Ray

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec