Sepideh Farsi

Téhéran sans autorisation (2009)

Photo dernier film Sepideh Farsi
Photo dernier film Sepideh Farsi

Filmographie


Téhéran sans autorisation

|
2009| 1h23min (Documentaire)

de:

sortie le: 02 décembre 2009

Téhéran, non pas vu comme une mégapole au pied des volcans, mais tel un personnage. Téhéran, non pas comme habité, mais habitant lui-même, se mouvant, changeant visage, humeur et corps. Téhéran, étrange, familier, sauvage et accueillant. Téhéran, pénétré sans qu’on ait frappé à sa porte. Téhéran traversé à vive allure par un regard perçant, comme une flèche tirée au hasard, une feuille emportée par le vent. Téhéran, ses jours bouillonnant et le secret de ses nuits, brûlant de mille feux. Téhéran comme jamais vu auparavant…

Le regard

|
2005| 1h23min (Drame)

de:

sortie le: 02 novembre 2005

Expatrié iranien vivant à Paris, Esfandyar retourne chez lui après 20 ans d'exil lorsqu'il apprend qu'il va perdre la vue. Les retrouvailles sont douloureuses, entre un père mourant et son ancien amour retrouvé. Entre les intrigues liées à son passé politique et ses conflits amoureux, il a des comptes à régler avant de sombrer dans le noir.

Rêves de sable

|
2005| 1h22min (Drame)

de:

sortie le: 01 janvier 2005

Un orphelin, un vieux camionneur et une jeune mariée, que tout oppose sont projetés par une mort accidentelle dans un destin qui les a réunit au-delà de la vie. Ils parcourent tels des fantômes l'Iran à bord d'un vieux camion, en quête de ce qu'ils n'ont pas eu dans leur vie et de la sérénité nécessaire à leur ultime voyage.

Le voyage de Maryam

|
2003| 1h20min (Documentaire)

de:

sortie le: 06 janvier 2003

Une vieille photo à la main, Maryam débarque à Téhéran pour chercher son père qu'elle n'a pas vu depuis des années. Elle interroge des passants, qui semblent l'avoir rencontré. Mais ne ressemblerait-il pas à un comédien populaire ? Chaque rencontre ajoute une pièce à son puzzle, sorte de portrait en creux de l'Iran d'aujourd'hui.

Talibans, guerre, attentat ; de l’Afghanistan reviennent inéluctablement les mêmes vocables tristes et morbides. Quel est le tour pris par le pays depuis la fin de l’époque soviétique et les événements de 2001 ? Avec comme seul appui sa caméra, Sepideh Farsi tente d’atteindre le cœur intime du pays.