Serge Reggiani

L'enfer d'Henri-Georges Clouzot (2009)

Photo dernier film Serge Reggiani
Photo dernier film Serge Reggiani

Biographie

Né à Reggio d'Emilie, en Italie, Serge Reggiani s'est impliqué, tout au cours de sa carrière, dans de nombreuses disciplines artistiques. En 1941, tout juste sorti du Conservatoire d'Art Dramatique, Cocteau le découvre et le fait jouer dans sa pièce "Les enfants terribles". Ambitieux, Reggiani qui s'est déjà nettement illustré au théâtre aspire à d'autres horizons et d'abord celui du cinéma.

Il devient vite un comédien renommé et tourne dans de nombreux films de l'après-guerre s'illustrant chez quelques-uns des plus grands noms du cinéma européen. On le voit ainsi en collabo' dans Les Portes de la Nuit de Marcel Carné (1946) en amoureux transi dans Les Amants de Vérone d'André Cayatte (1949), mais aussi dans le chef-d'oeuvre d'Ophuls, La Ronde (1950) et dans celui de Jacques Becker, Casque d'or (1952) où il donne la réplique à Simone Signoret.

Lassé de son emploi de jeune premier au destin tragique, il est exaucé dès les années 60 par Melville qui, dans Le Doulos (1961) et L'Armée des ombres (1969) rend grâce au talent sombre et mélancolique de l'acteur. Il évolue ainsi sous la houlette de réalisateurs comme Ferreri (Touche pas à la femme blanche, 1973) Sautet (Vincent, François, Paul et les autres, 1974) ou Lelouch qui, avec Le Chat et la Souris, lui découvre d'autres facettes.

Entre temps Reggiani s'est mis à la musique. C'est un chanteur à textes dans la ligné de Jacques Brel. Bien qu'il commence sa carrière tardivement (41 ans), le succès l'accompagne dès son premier album. Grâce à ses prises de positions politiques en 68 il se retrouve vite idole d'une génération. Dès lors, il travaille avec beaucoup de jeunes compositeurs comme Vian, Dabadie ou Gainsbourg.

1973 est pour lui l'année du changement, de femme d'abord, de direction artistique, ainsi que de compositeur (Lemesle). La musique lui permet de sortir de son image de mauvais garçon. Il tente de booster à tout prix les carrières de son fils et de sa fille en chantant avec eux par deux fois à Bobino en 75 et 77.

Electron libre, Reggiani ne peut se limiter à la musique et ne se trouve plus totalement en phase avec le cinéma français des années 80 où on lui propose moins de rôle. Dans les années 90, il se lance donc dans la peinture, troquant par moment son pinceau pour la plume. Il écrit deux livres "la question se pose" et "Dernier courrier avant la nuit".

Récompensé par l'Ordre du mérite en 2002, il continue à chantre et se produire sur scène, alors que l'âge et la fatigue se font sentir. Au soir du 23 Juillet 2004, il s'éteint, victime d'une crise cardiaque et repose au cimetière du Montparnasse.
Lire la suite
Serge Reggiani

Filmographie


Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec