Serge Riaboukine

Je me tue à le dire (2016)

Photo dernier film Serge Riaboukine
Photo dernier film Serge Riaboukine

Biographie

Serge Riaboukine arrive à Paris à la fin des années 70 pour se lancer dans sa passion, le théâtre. Élève d’Antoine Vitez au conservatoire d’art dramatique, il commence à travailler sous la houlette de Jean-Hugues Anglade dans le drame campagnard "Scènes de chasse en Bavière".  Il apparaît sur les écrans pour la première fois en 1979, dans Les Phallocrates de Claude Pierson. S’ensuivent quelques participations, souvent dans des films de jeunes auteurs, comme L’Enfant de l’hiver d’Olivier Assayas.

A partir de 1993, sa carrière prend un nouveau tour, sous l’impulsion notamment de cinéastes comme Jean-Pierre Mocky (Le Mari de Léon) et Pierre Salvadori avec lequel il collaborera cinq fois. Acteur fidèle (on le retrouve régulièrement chez Manuel Poirier, Noémie Lvovsky, etc.), doté d’une forte présence physique, il obtient le Léopard de Bronze à Locarno en 1999 pour sa prestation dans le film d’Hélène Angel, Peau d’homme, Cœur de bête.

Parmi ses films les plus grandes réussites, on trouve notamment Comme elle respire, Le Temps du Loup de Michael Haneke ou Comme une image. Parallèlement au cinéma, Serge Riaboukine continue à jouer au théâtre et a travaillé notamment avec Jérôme Deschamps ou Isabelle Nanty. Il s’illustre aussi dans quelques séries télévisées comme Nuit noire d’Alain Tasma ou La Chasse à l’homme d’Arnaud Sélignac.

En 2008, il est à l’affiche de Coluche et du film de Taylan Barman, 9 mm. En 2009, il continue sa carrière de second rôle bourru et mystérieux avec Lino et Lady Blood.
Lire la suite
Serge Riaboukine

Filmographie


A dernièrement tourné avec