Takashi Miike

Hara-Kiri : Death of a Samuraï (2011)

Photo dernier film Takashi Miike
Photo dernier film Takashi Miike

Biographie

Né dans la petite ville de Yao, près d'Osaka, Miike fait partie de la génération amenée au cinéma dans le sillon de la vague cyberpunk. Il entre à l'Academy of Broadcasting and Film de Yokohama en 1978. Une fois son diplôme en poche, il devient l'assistant de réalisateurs comme Shoei Imamura et d'Hideo Onchi.

Il se lance dans la réalisation au début des années 90, grâce au développement du V-Cinema (film produit directement pour le marché vidéo) dont il devient vite un des fers de lance. Son premier long-métrage pour le cinéma est produit en 1995. Les Affranchis de Shinjuku est un film de yakuzas dans la tradition de l'oeuvre de Fukasaku qui lui attire très vite les faveurs du public.

Dès lors, sa boulimie cinématographique prend de l'ampleur. Tournant parfois plus de 10 films par an, Miike s'éparpille, touche à tout les genres, souvent avec des fortunes diverses mais toujours dans le sens d'une esthétique trash, border-line, flirtant avec des thématiques extrêmes (le sado-masochisme dans Audition). En 2001, son film Ichii, the Killer, adapté du manga éponyme, crée même une vive polémique à cause de scène de violences extrêmes.

De son œuvre prolifique, on peut tirer quelques œuvres marquantes, représentatives d’un style tour à tour excentrique et glacial dans son traitement de la durée. Ainsi Visitor Q (2001), La Mort en Ligne (2005) la trilogie Dead or Alive (1999-2002) parmi les plus violents, et Bird people of China (1998) ou La Mélodie du malheur(2001) plus apaisés, constituent les deux pôles de son travail.

En 2006, il a réalisé l’épisode La Maison des Sévices dans le cadre de la série "Masters of Horror".
Lire la suite
Takashi Miike

A dernièrement tourné avec

Jun Kunimura

Ryohei Higashikata

Takayuki Yamada

Anjuro Katagiri

Yusuke Iseya

Jotaro Kujo