Takeshi Kitano

Ghost in the Shell (2017)

Photo dernier film Takeshi Kitano
Photo dernier film Takeshi Kitano

Biographie

Nné à Tokyo en 1947, Takeshi Kitano a débuté dans le show buisness en 1972 sous le nom de scène de "Beat" Takeshi, un pseudonyme qu'il utilise toujours en tant qu'acteur. Faisant parti du duo comique des "Two beats", Kitano était l'une des figures emblématiques du Manzai (stand up comedy) qui connut un boom à la fin des années 70. Avec son art du discours si particulier et sa vision du monde inhabituelle, Kitano est devenu le comique le plus populaire du pays dans les années 80.

Depuis ses débuts de réalisateur en 1989, Kitano a écrit, dirigé, monté ou joué dans environ 1 film par an sans pour autant perdre son originalité et sa grande sensibilité artistique. L'extraordinaire succès de Hana-Bi, Lion d'Or à Venise en 1997, a confirmé la place de Kitano comme figure incontournable du cinéma mondial.

En 2000, Kitano a réalisé Aniki, Mon frère, son 1er film hors du Japon. Dans la même veine que Aniki, Mon frère, il a réalisé à ses débuts des films tels que Violent Cop (1989), Boiling Point (1990) et Sonatine (1993), centrés sur des personnages de gangsters Yakusa. Il a contrebalancé la violence et l'action de ces films avec la comédie ou la tendresse de films tels que A Scene at the sea (1991), Getting any ? (1995), Kids Return (1996) et L'Eté de Kikujiro (1999).

En tant qu'acteur, Kitano est apparu dans des films qu'il n'a pas dirigés notamment dans Merry christmas, Mr Lawrence de Nagisa Oshima en 1983. Il collabore de nouveau avec Oshima en 1999 dans la fresque samouraï Gohatto (Taboo). En 2001, il fait partie du casting du controversé Battle Royale de Kinji Fukasaku, véritable succès du box office nippon. Sa participation à des films dirigés par des réalisateurs non japonais inclus Johnny Mnemonic de Robert Longo (USA, 1995) et Tokyo Eyes de Jean-Pierre Limosin (France, 1998). Son jeu d'acteur repose sur une présence fascinante à l'écran qui s'explique par son manque d'espression faciale. Il doit cette particularité à son accident de moto en 1994 qui l'a rendu paralysé de la partie droite de son visage.

Dolls, son film sorti en 2003, retrace avec un minimum de dialogues et d'actions la vie de 3 couples désespérés dans le Japon d'aujourd'hui. Ce film de commande, véritable blockbuster nippon, a enfin permis à Kitano d'être reconnu comme un réalisateur à part entière au Japon. Depuis, il a dirigé une version actualisé du mythique héros Zatoïchi, et a pris la direction du cinéma expérimental avec Takeshi's (2005) et Glory to the filmmaker (2008).

Après 25 ans d'une carrière prolifique et d'une immense diversité, Kitano reste l'une des personnalités les plus importantes de son pays. Il participe chaque semaine à 5 programmes télé, ainsi qu'à de nombreux téléfilms chaque année. Il écrit des romans, des recueils de nouvelles, d'essais et de poésie. Peintre et dessinateur accompli, certaines de ses œoeuvres peuvent être vues dans Hana-Bi et L'Eté de Kikujiro.
Lire la suite
Takeshi Kitano