Yves Montand

IP5 (1992)

Photo dernier film Yves Montand
Photo dernier film Yves Montand

Biographie

Yves Montand, de son vrai nom Ivo Livi, est un acteur de cinéma, chanteur et danseur interprète de music-hall français d'origine italienne, né en 1921 à Monsummano Alto, en Toscane (Italie) et décédé le 9 novembre 1991 à Senlis en France.

Son père est entrepreneur et militant communiste. Lorqu'il a 3 ans, sa famille fuit devant les fascistes italiens et s'installe à Marseille. Rapidemment il quitte l'école pour travailler mais il a une passion : les films américains. Il s'amuse alors à emprunter son style à Fred Astaire : chant et claquettes. Sa 1ère apparition sur scène a lieu en 1938 à l'Alcazar de Marseille, où il imite les vedettes du moment : Charles Trenet, Maurice Chevalier et Fernandel. En 1939 il offre sa 1ère chanson au public, intitulée Dans les plaines du Far-West. En 1941, il repasse à nouveau à l'Alcazar de Marseille, avec Rina Ketty, puis à l'Odéon de Marseille, où il est sacré "Révélation de l'Année".

En 1944, celui qui est désormais Yves Montand fuit à Paris pour échapper au STO (Service du Travail obligatoire). Il enchaîne alors les prestations dans les salles et cabarets parisiens, en particulier le Club des Cinq, avant de partager l'affiche du Moulin Rouge avec Edith Piaf. Une rencontre autant sentimentale qu'artistique : sous la houlette d'Edith Piaf et de son auteur du moment, Henri Contet, Yves Montand se façonne un répertoire (Battling Joe, Les Grands boulevards) qui lui permet de passer du stade d'imitateur à celui d'interprète. La star est née.

En 1945, il passe en vedette au théâtre de l’Etoile, sa salle fétiche, où il chante et joue la comédie. Le succès est au rendez-vous. Cette époque est pour lui celle des rencontres : Jacques Prévert -avec qui il compose Les feuilles mortes-, Joseph Kosma et Francis Lemarque qui lui signera 16 chansons. En 1949, il rencontre à Saint-Paul-de-Vence celle qui deviendra son épouse en 1951 : Simone Signoret.

A la même période, Yves Montand décide de d'orienter sa carrière vers le cinéma et tourne dans Le salaire de la peur. Le film est un immense succès mondial et propulse le chanteur dans le monde cinéma. Par la suite, il repasse au Théâtre de l'Etoile en tant que chanteur en 1946, 1949 - où il partage l'affiche avec Line Renaud-, en 1951, en 1953, en 1958 et en 1962. A noter que l'édition 1953 marque sa consécration absolue : il reste 6 mois l'affiche, vend plus de 200 000 billets, et le disque du récital avec la chanson Les Feuilles mortes, dépasse le million d'exemplaires vendus.

Il est alors au sommet de sa gloire, et son style de crooner "décontracté" fait fureur auprès du public de l'époque. Tourjours très engagé, il chante en 1956 en Russie et ce, malgré la proche invasion de la Hongrie. Il chante même en Pologne et dans toute l'Europe de l’Est où il est reçu avec les honneurs d'un chef d'état.

En 1959, il part chanter aux Etats-Unis. On le compare à Maurice Chevalier, et les médias reprennent la formule "le style, c'est Montand". Il y commence le tournage avec Marilyn Monroe du film Le Milliardaire (Let's make love). On raconte qu'une idylle entre les deux artistes serait née de cette rencontre. En 1968, il tourne aussi dans Z de Constantin Costa-Gavras.

Très présent au cinéma, Yves montand délaisse un peu la scène : il passe à l'Olympia en 1968, et attend 13 ans pour y retourner en 1981, avant de poursuivre triomphalement une longue tournée en province. En 1982, il fait un tabac en donnant un récital au Metropolitan Opera de New-York.

Dans les années 1980, Yves Montand devient une institution nationale, de la chanson, du cinéma et des médias. En 1985, son épouse Simone Signoret décède. Il envisage en 1990 de remonter sur scène mais fatigué, il succombe peu de temps avant d'un infarctus du myocarde, à la fin du tournage d'IP5 de Jean-Jacques Beinex, le 9 novembre 1991.
Lire la suite
Yves Montand

Filmographie


Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec