Charlie et la chocolaterie (2010)

Photo dernier film Mel Stuart
Photo dernier film Mel Stuart

BIOGRAPHIE

Né à New York, il aspire d'abord à devenir compositeur mais prend un virage senisblement différent à sa sortie de l'Université de New York et décide de s'intéresser à la réalisation de films. Il fait ainsi ses premières armes, dès le milieu des années 50, en devenant l'assistant de la cinéaste Mary Ellen Butte, puis entre à la Fox en tant qu'archiviste.

Il rencontre alors le producteur David Wolper avec lequel il se lie d'amitié et qui lui propose de rejoindre sa société naissante. C'est pour lui le début d'une longue et fructueuse carrière de documentariste, qui le verra produire et diriger plus d'une vingtaine de films pour la télévision, du portrait de star au retour sur des grands évènements (le D-Day, etc.).

Dès la fin des années 60, il se penche sur la fiction, toujours associé à son collègue Wolper et réalise quelques comédies enlevées et sans grande prétention (Mardi, c'est donc la Belgique en 1969 et Une certaine façon d'aimer en 1970). Mais son grand projet, c'est sa petite fille qui lui met entre les mains : après avoir découvert le roman de Roald Dahl, Charlie et la Chocolaterie, elle le presse d'en faire un film. Il s'éxecute avec plaisir et avec l'aide de l'auteur et son Charlie et la Chocolaterie, porté par l'acteur Gene Wilder, devient un de ses plus grands succès.

En 1977, le petit paradis qu'est la "Wolper organization" est avalé par la Warner. Stuart se reconvertit donc en cinéaste indépendat et poursuit sa carrière, essentiellement du côté du documentaire (le mythique concert filmé du Wattstax), se  ménageant quelques incursions du côté de la fiction d'actualité avec Ruby et Oswald (1978) voire même dans la série télé avec le western "The Chisholms".

Désormais reconverti en intervenant pour diverses unievrsités et organismes de formation, il continue à tourner épisodiquement des documentaires pour la télévision.
Mel Stuart