Les sorties de la semaine


16 au 23 septembre 1998

Accès rapide aux films



  • La vie rêvée des anges
  • Sue perdue dans Manhattan
  • Godzilla
  • Train de vie
  • La Dette

La vie rêvée des anges

1998| 1h55min (Drame)

de:

sortie le: 16 septembre 1998

Isa a 20 ans et son sac à dos pour tout bagage. Toujours à la recherche de petits jobs, elle arrive à Lille où elle fait la connaissance de Marie, qui a son âge. Mais si Isa possède une philosophie de la galère plutôt souriante, Marie est une révoltée permanente. Malgré leurs différences, toutes les deux s'unissent d'une amitié nécessaire.

Sue perdue dans Manhattan

1998| 1h30min (Drame)

de:

sortie le: 16 septembre 1998

A New York, une femme en situation précaire rencontre un journaliste, qui illumine brièvement son existence.

Godzilla

1998| 2h18min (Fantastique)

de:

sortie le: 16 septembre 1998

Une tempête effroyable se déchaîne sur le Pacifique, engloutissant un pétrolier tandis qu'un immense éclair illumine le ciel au-dessus de la Polynésie française. Des empreintes géantes creusent un inquiétant sillon à travers des milliers de kilomètres de forêts et de plages au Panama. Les navires chavirent au large des côtes américaines et ces horribles phénomènes s'approchent de plus en plus près de New York. Le chercheur Nick Tatopoulos est arraché à ses recherches afin d'aider les Etats-Unis à traquer le monstre qui est à l'origine de ces désastres mystérieux.

Train de vie

1998| 1h43min (Comédie)

de:

sortie le: 16 septembre 1998

1941. L'Allemagne envahit l'Europe de l'Est. Pour échapper aux raffles, un village juif conçoit un faux train de déportation. Les habitants seront à la fois les prisonniers et leurs geôliers. Une nuit, le convoi s'ébranle. Mais très vite, la tension monte entre les faux nazis qui s'y croient, et les ''déportés'' qui leur résistent...

La Dette

1998| 1h37min (Drame)

sortie le: 16 septembre 1998

Le titre complet de ce film est «la Dette ou la Mort insolite, la résurrection plus surprenante encore et la seconde mort d'Ali Ibrahim Maria de los Altos Pozos y Rusuello surnommé le Turc». Il raconte l'histoire de l'usurier d'un petit village qui meurt empoissoné. Personne, au cours de son agonie, ne lui vient en aide. Les villageois récupèrent leurs biens et continuent leur existence tranquille. Mais la culpabilité s'installe et commence à les diviser. C'est alors que Nicanor, le commissaire et maire du village, meurt à son tour, empoisonné.