Bruno Solo

Iqbal, l'enfant qui n'avait pas peur (2016)

Photo dernier film Bruno Solo
Photo dernier film Bruno Solo

Biographie

Après un court passage par le théâtre, Bruno Solo, de son vrai nom Bruno Lassalle, né à Paris, devient animateur sur Canal + aux côtés de Yvan Le Bolloc'h dans Le Top de 1991 à 1993 et Le Plein de super de 1993 à 1994.

Mais c'est sur M6 que les 2 acolytes connaissent leur apogée avec le lancement de Caméra café en 2001, un programme à succès qui deviendra trois ans plus tard au cinéma Espace détente.

Pur produit du petit écran, il débute sa carrière cinématographique dans le film de Fabien Onteniente Tom est tout seul en 1993, réalisateur qu'il retrouve dans les comédies à succès Grève party en 1998 ou encore Jet set en 2000.

Mais c'est le rôle d'Yvan aux côtés de toute l'équipe de La vérite si je mens ! (1997) et La vérité si je mens 2 (2001) qui le pose définitivement comme acteur comique pour le grand public.

En 2003, Denis Parent en fait le héros désabusé de son 1er long métrage Rien que du bonheur et Bruno Delahaye lui confie la tête d'affiche du film Livraison à domicile.

Après le succès d'Espace détente, Bruno Solo se décide à changer de registre, trouvant un parfait contre-emploi dans Mon colonel 2006) de Laurent Herbiet drame traitant de la Guerre d'Algérie.

En 2007, il prête sa voix au personnage de Ratso dans le film d'animation Le vilain petit canard et moi, avant de faire partie du casting du film de Jean-Pierre Mocky, 13 french street aux côtés de Tom Novembre. En 2009, il retrouve ses collègues d'Espace Détente pour Le Séminaire, réalisé par Charles Némès et renoue également avec un compère rencontré sur le tournage de Caméra Café, le réalisateur Jean-marc Vincent, pour lequel il apparaît dans le film d'horreur Lady Blood.
Lire la suite
Bruno Solo

A dernièrement tourné avec

Francis Duquet

Réalisateur